Question 14

Question: 

voilà 6 mois, à la suite d'une prise de sang, le test est sorti positif pour la PR. Mon médecin m'en a fait faire une autre et elle est sortie négative. Je viens maintenant d'en refaire une autre mais je n'ai pas reçu les résultats. Est ce qu'il y a des chances pour qu'elle sorte positive. Mes symptômes se sont empirés et ils portent tout à croire à la PR à cause de la symétrie. Si les résultats redeviennent négatif, puis-je être atteinte de la PR quand même??
comment se développe cette maladie? est-ce que l'on devient handicapé?

Réponse: 

Il n'y a malheureusement pas de test biologique infaillible pour poser le diagnostic de polyarthrite rhumatoïde (PR).

Depuis longtemps, on savait que le serum de ces malades avait des propriétés agglutinantes anormales, dues à la présence d'anticorps réagissant avec les gamma-globulines.

Pour mettre en évidence cette particularité, on a utilisé successivement :

  1. la réaction de Waaler-Rose (positive au-delà de 1/32e)
  2. le test au latex (positif au-delà de 1/160)
  3. la recherche du facteur rhumatoïde (FR) par néphélométrie (résultat indiqué par un nombre, limite normale variable suivant les laboratoires).

Le résultat de ce test n'est significatif que si le taux de FR est largement au-delà de la norme indiquée.

Mais il faut insister sur le fait que la recherche des FR ne représente qu'un des critères diagnostiques de la PR. En aucun cas le diagnostic de la maladie ne peut reposer sur ce seul critère.

En effet :

  1. 3 à 5% des individus sains sont porteurs de FR. Ce taux augmente jusqu'à 10 % avec l'âge.
  2. Dans la PR, les FR n'apparaissent que plusieurs mois à plusieurs années après les premiers symptômes.
  3. Dans les PR évoluées, 80 % seulement des patients ont un FR positif. 20 % resteront toujours FR négatifs.
  4. Le FR est présent, en dehors de la PR, dans toute une série de maladies articulaires ou non articulaires, spécialement dans des maladies infectieuses chroniques.

Sans connaître plus de détails sur votre cas, il nous est impossible de vous éclairer. Sachez que le diagnostic de la maladie en question repose sur des symptômes caractéristiques et sur des constatations cliniques objectives :

  • douleurs articulaires de rythme nocturne-matinal
  • constatations objectives d'arthrites, avec signes d'inflammation
  • nature des articulations touchées (petites articulations des mains et des pieds)
  • répartition grossièrement symétrique
  • constatation d'un épaississement de la membrane synoviale (synovite) ou/et de nodules rhumatoïdes
  • augmentation de la vitesse de sédimentation
  • démonstration de lésions spécifiques en imagerie.

A mon avis, la première des choses serait de poser un diagnostic de certitude, auprès d'un spécialiste en rhumatologie.

Theme: