Question 151

Question: 

J'aimerais avoir des témoignages sur des porteurs de prothèses de cheville.
Temps de réadaptation - douleur - réussite - échec - etc...
Mille fois merci pour me décider à franchir le pas.
3 ans de douleur, je sature.
Saluti di Corsica

Réponse: 

L’articulation de la cheville appartient au petit groupe des articulations dites « essentielles ». Lorsqu’elle est fortement détruite, et que les autres articulations du pied sont en bon état et capables de supporter un surcroît de charges fonctionnelles, on peut obtenir de bons résultats avec une arthrodèse, c’est-à-dire une ankylose opératoire de la cheville.

Si les autres articulations du pied sont fortement touchées, la prothèse de cheville pourrait représenter une alternative. Toutefois,  les premières tentatives, dans les années 70, ont été décevantes en raison du nombre élevé de descellements précoces. Les prothèses « modernes » ont démontré plus récemment de bons résultats, à condition que l’indication ait été posée de façon très stricte et que l’opérateur dispose d’une grande expérience de cette technique (ce qui est le cas dans les centres orthopédiques spécialisés dans la chirurgie du rhumatisme).

L’avantage de cette solution, c’est le maintien d’une mobilité en extension-flexion, mais le désavantage, c’est le risque de descellement. Dans ce dernier cas, on est en général contraint d’enlever la prothèse et de revenir à une arthrodèse.

Dans notre centre, les indications à la prothèse de cheville sont encore des indications d’exception. Nous essayerons de trouver des patients qui ont subi cette intervention et nous vous donnerons leurs coordonnées, avec leur accord bien entendu.

En Suisse, le meilleur connaisseur de ce problème est le Dr Pascal Rippstein, Schultess Klinik, Zürich. Vous pouvez lui poser des questions précises sur les modalités de l’opération.

Commentaires

Attention ! arthrodès de la main c'est l'échec au bout de dix ans, la main se ferme et il ne rest que l'index et le pouce , à vous de voir .......