Question 30

Question: 

pouvez vous me dire combien de % de guérison après traitement
je souffre énormement , je suis bien suivie à Nice à l'hôpital de larchet , mais je suis trés inquiète car depuis quelques jours je ressens de fortes douleurs dans ma hanche quand je suis assise ou allongée, j'ai passé des examens il y a 3 jours et j'attends les résultats, mes mains commencent à se déformer. merci avec mes plus sincéres salutations

Réponse: 

Puisque vous vous adressez à ce site, nous admettons que le diagnostic de polyarthrite rhumatoïde a été posé.

Vous nous posez la question du pourcentage de guérison après traitement. Cette question est très délicate. En effet, la polyarthrite n'est pas comparable à une autre maladie. On peut dire que l'appendicite est guérie par l'ablation chirurgicale de l'appendice, que la pneumonie est guérie par l'utilisation d'un antibiotique approprié.

Mais la polyarthrite n'a pas une cause externe identifiable, qui puisse être éradiquée. Il s'agit d'une perturbation très complexe des mécanismes immunitaires qui induisent des lésions tissulaires, plus particulièrement au niveau des articulations.

Certains patients, sous l'effet des traitements, vont voir leur état s'améliorer de façon spectaculaire, au point même de ne plus présenter de symptômes. On parlera plutôt de rémission, car on connaît les risques de reprise ultérieure du processus.

Le pourcentage de ces rémissions variera bien entendu avec les critères d'appréciation qui auront été choisis. Pour parler de rémission ou d'extinction de la maladie, il faut exiger non seulement l'arrêt des manifestations douloureuses et des tuméfactions articulaires, mais aussi l'effacement des signes biologiques de l'inflammation et même l'arrêt de la progression des érosions radiologiques. Il faut un long recul pour pouvoir affirmer un tel succès.

Les médicaments introduits ces deux dernières années, ainsi que les nouvelles stratégies thérapeutiques (traitements plus précoces, plus agressifs, et en association) ont certainement amélioré les résultats. Mais il reste évident que ces médicaments ne peuvent agir que sur la composante inflammatoire. Ils restent impuissants par rapport aux destructions articulaires déjà présentes.

Dans votre cas particulier, il est important de préciser s'il y a réellement une atteinte de la hanche (coxite) ou s'il s'agit éventuellement d'une périarthrite.

Enfin, si vous observez des déformations des mains, nous vous conseillons de revoir un programme de protection articulaire. Il faut pour cela vous adresser aux ergothérapeutes d'un service spécialisé de rhumatologie (par exemple celui de Madame EULER-ZIEGLER à NICE).

Theme: