Question 31

Question: 

j'ai un ami qui a eu une polyarthtrite chronique juvénile je voudrais savoir les risques auquel il va être confronté dans sa vie future d'un point de vue génétique (enfant) et d'un point de vue physique...Il a 20 ans et a énormément de mal à marcher...Comment sera-t-il à 40 ans et plus?

Réponse: 
  1. Pour le cas particulier de l'arthrite chronique juvénile, je n'ai pas trouvé de chiffres précis concernant le risque génétique. Par comparaison, je peux vous rapporter les chiffres concernant la polyarthrite de l'adulte, qui est également une maladie multi-factorielle (c'est-à-dire à la fois d'origine génétique et non génétique). Une étude épidémiologique hongroise (Sirò et coll.) montre une prévalence de PR de 1,65 % dans la population adulte, contre 8,65 % chez les parents du 1er degré. La réponse précise à votre question devrait pouvoir vous être donnée par un centre spécialisé associant les compétences des rhumatologues et des gynéco-obstétriciens. Nous ne connaissons pas d'adresse en France, mais vous pourriez obtenir ce renseignement à cette adresse en Suisse :

Homepage : http://www.insel.ch

  1. Le médecin ne peut pas vous prédire l'avenir à 20 ans ! Si votre ami a de telles difficultés à la marche, c'est vraisemblablement en raison d'une atteinte sévère des articulations portantes (hanches et genoux). L'une ou l'autre de ces articulations peut justifier un jour une prothèse.

Si la polyarthrite est encore active, il y a un risque d'aggravation des détériorations (d'où la nécessité d'un traitement de fond). Mais il est juste de dire aussi que, même si la maladie est éteinte, les détériorations anatomiques vont entraîner à la longue un remodelage arthrosique de ces articulations (indication à une prothèse retardée).