Question 39

Question: 

Ma fille Alicia qui a 6 ans est atteinte de PRhumatoïde agravante et invalidante (toutes articulations atteintes) depuis l'âge de deux ans; On lui a prescrit dabord de l'aspirine jour et nuit toutes les trois heures pendant un an, ce qui a déclanché une hépatite médicamenteuse...A la suite de quoi son traitement a changé pour un traitement de fond, qui devait être provisoire (methotrexate (Novatrex))mais qui dure depuis 3 ans. Quelles sont les conséquences par rapport aux dangers sur la durée du traitement, par rapport à son âge, et à sa vie à venir,et les risques éventuels si l'on changeait de traitement?
Remarque: les crises sont soignées par du Nifluril en suppositoires et par des infiltrations dans l'articulation (cortiretard) La fièvre est de plus en plus forte lors des crises , elle atteint 41 la plupart du temps (délires...). Je compte enormémément sur vos réponses sachant que nous sommes trop éloignés des associations et que nous ne pouvons pas renter en contact avec eux (je vous écrit par l'intermédiaire d'une amie).

Réponse: 

La description que vous nous donnez du cas de votre fille de 6 ans a retenu toute notre attention.

Le Methotrexate étant jusqu'à maintenant le traitement le plus approprié et le plus efficace pour ces formes sévères de polyarthrite infantile. Il n'empêche que, avec le schéma actuel de traitement (nous ne connaissons pas les doses prescrites), la maladie n'est pas maîtrisée : vous nous dites qu'Alicia continue à faire des crises, avec des pics de température jusqu'à 41°.

Dans ces conditions, il me paraîtrait judicieux de revoir avec votre rhumatologue le programme thérapeutique (a-t-on atteint la dose efficace de Methotrexate, par rapport au poids de l'enfant ?).

Je vous signale que de grands espoirs sont fondés sur l'Etanercept (Enbrel). Ce médicament, basé sur un principe thérapeutique différent de ses prédécesseurs, se révèle nettement plus efficace que le Methotrexate et il est bien toléré. L'indication et la supervision de ce traitement nécessitent des compétences particulières, ce qui fait que la décision initiale de mise en route est réservée à des centres universitaires spécialisés.

A l'intention de votre médecin traitant, je signale la publication la plus importante, concernant 69 enfants : « Etanercept in children with polyarticular juvenile rheumatoid arthritis ».

Lovell et coll. New England journal of medicine, 342, 763-769, 2000.