Question 6

Question: 

quel traitement homeopathique puis je prendre en association avec mon traitement qui est le suivant : arava, vioxx, cortancyl, vagostabyl, vit b1 b6 b12, dafalgan, mopral? merci

Réponse: 

Si j'en juge d'après la liste de médicaments que vous nous donnez, vous souffrez d'une forme sévère de polyarthrite : vous recevez actuellement le médicament de fond qui paraît le plus prometteur (Arava), des anti-inflammatoires puissants (cortisone, Vioxx) et des antalgiques.
En tant que rhumatologue « classique », je ne pense pas que dans cette situation un traitement homéopathique puisse vous apporter une efficacité supplémentaire. J'insiste tout d'abord sur le fait quevous ne devez pas remplacer le traitement actuel par un traitement homéopathique, au risque de voir « flamber » votre maladie. Je ne suis personnellement pas favorable à l'association de deux thérapeutiques dont les fondements sont diamétralement opposés : dans un tel cas, en effet, il est tentant d'attribuer ultérieurement tous les succès à l'homéopathie et les effets secondaires à la médecine classique.
Mais, en tant que médecin, à l'écoute des patients, je comprends votre recherche d'un meilleur résultat et je ne peux pas m'opposer à votre choix, car il n'y a pas de raison de penser que les produits homéopathiques puissent contrecarrer les effets du traitement classique.
Un médecin homéopathe vous dirait certainement qu'il faudrait en savoir plus, non seulement sur votre symptomatologie articulaire, mais aussi sur le fonctionnement de tous vos organes et même sur votre personnalité pour choisir le ou les remèdes homéopathiques qui seraient indiqués. Parmi ceux qui sont le plus souvent prescrits dans ces situations, je vous cite rhus toxicodendron et les oligo-éléments (manganèse, cuivre, cobalt).
Je vous propose de prendre l'avis d'un homéopathe en l'informant bien entendu de l'absolue nécessité de poursuivre votre traitement classique.

Commentaires

Bonjour,

Pour moi, qui souffre de polyarthrite rhumatismale depuis 1995, j’ai trouvé mon bonheur dans la médecine douce en suivant un traitement de sérocytol. Il m’a fallu un traitement de 6 mois pour remettre mon immunité au beau fixe, et j’ai encore des crises passagères, mais gérables. A raison de un suppositoire le lundi du SRE, mardi du articulaire, jeudi du SRE, vendredi du articulaire, samedi du OFB, je suis parvenu à éviter tous les produits agressifs que le rhumatologue avait à me proposer.  Les labos Serolab SA sont à Lausanne, et renseignent très volontiers sur ses produits. Un de mes amis rencontré lors de mes recherches et tatonnements de remèdes souffre de sclérose en plaque et se soigne également avec ces remèdes.

Il faut être patient, le remède agit lentement, mais il est à essayer.

Alix