Skip to Content
Polyarthrite
Question 1085 | GVP
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Question 1085

Question: 

Bonjour,
Homme âgé de 38 ans (né le 10/07/77), je souffre d’arthrose précoce sévère sur toutes les articulations du corps avec apparition d’ostéophyte. Précoce car ai développé cette arthrose vers les 16 ans avec apparation de symptômes (diminution de mobilité) vers les 25 ans.

J’ai reçu la pose de 2 prothèses total de hanche (gauche et droite) du à une arthrose trop importante générateur de douleurs et de limitation de mobilité (en 2009 et 2012).

Je vous écris aujourd’hui car mon état de santé se détériore de plus en plus vite. Et particulièrement au niveau des cervicales et du dos dont les douleurs ne sont plus soulagées par mon protocole de soin actuel (Ixprim et Celebrex, exercices d’étirement et activité physique) me rendant donc de moins en moins valide, notamment pour mon activité professionnel.

Les lésions sont très prononcées au niveau des cervicales (C1 à C6/C7 avec hernie discale sur la C6/C7), certaines vertèbres lombaires et dorsales.

J’ai par exemple du mal à rester en position debout et assise de manière prolongée. Et de manière générale, je ressens un tassement et une compression au niveau des cervicales et des dorsales.

J’ai pu bénéficier de plusieurs consultations à l’hopital de lapeyronie (ville de Montpellier, France) de 2001 à 2004. Diagnostiqué de dysplasie spondylo-épiphysaire avec platyspondylie, arthrose et enraidissement de toutes les articulations, j’ai comme traitement des exercices de rééducation, de la kinésithérapie et la prise d’un antidouleur (Ixprim) et anti-inflammatoire (Celebrex).

Je souhaiterais néanmoins solliciter un nouvel avis et/ou un conseil médical car mon arthrose ne semble pas forcément correspondre au diagnostique posé précédemment.

Je possède des scans de radios récente de la plupart des articulations, ainsi que des IRM de mes cervicales, comptes rendu d’hospitalisation de lapeyronie.

Merci

Réponse: 

Bonjour et merci pour votre question.
Le diagnostic que les rhumatologues ont posé à Montpellier est celui d’une dysplasie spondylo-épiphysaire probablement congénitale. La signification de ces termes est la suivante : dysplasie signifie un trouble de la croissance, spondylo- concerne la colonne vertébrale et épiphysaire concerne les «épiphyses». Les épiphyses sont les extrémités des os qui forment les articulations. Votre maladie est donc un trouble de la croissance des vertèbres et des extrémités osseuses qui entrent dans la constitution des articulations. Comme il s’agit d’un trouble de la croissance, les conséquences n’apparaissent habituellement qu’à l’adolescence. Les vertèbres et les articulations n’ayant pas une architecture parfaitement normale, elles se déforment. Ceci constitue un facteur favorisant le développement d’une usure précoce de ces structures et prédispose ainsi au développement d’arthroses, à la colonne vertébrale et des articulations les plus sollicitées que sont les hanches et les genoux (mais d’autres articulations peuvent être atteintes).
La dysplasie spondylo-épiphysaire, qui peut être précoce ou tardive, est une affection congénitale. Il existe une forme liée à une mutation d’un gène dans le chromosome X; c’est la plus fréquente avec une fréquence estimée à 1/150.000 à 200.000 personnes. La transmission est variable et d’autres membres de la famille peuvent parfois être atteints.
Malheureusement, on ne peut pas encore traiter la cause de la maladie. En effet, il faudrait corriger l’anomalie génétique. Le traitement est donc symptomatique en luttant contre les douleurs avec des antalgiques (Ixprim®) et des anti-inflammatoires (Célébrex®) et de la physiothérapie. Parfois on ajoute un anti-arthrosique symptomatique d’action lente comme les chondroïtines ou la glucosamine sulfates. Lorsque l’articulation est détruite, il faut avoir recours à une prothèse comme cela a été le cas pour vos hanches.
L’Hôpital Lapeyronie à Montpellier est un centre hospitalo-universitaire de tout premier plan dont la réputation est reconnue unanimement en France, en Europe et partout dans le monde. On ne peut que vous recommandez de leur faire confiance car ils restent à l’écoute du moindre progrès pour toutes les affections médicales. Votre rhumatologue de proximité et votre médecin de famille sont également des personnes dévouées à vous soulager et vous apporter une qualité de vie la meilleure possible. Courage et n’hésitez pas à nous écrire.

Theme: 

POLYARTHRITE © 2022