Skip to Content
Polyarthrite
Question 182
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Diagnostic

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 182

mark2_2.gif

Votre site est super-intéressant de par la diversité des témoignages et la très
grande richesse des réponses.
J’ai trouvé beaucoup d’explications sur les
pathologies mais je voudrais vous exposer mon cas, vous demander votre avis et 
poser une question -peut-être hors sujet, veuillez m’en excuser – que j’ai
oublié de poser au spécialiste que j’ai vu il y a quelques jours.
J’ai 54
ans.(ménopause depuis 1 an)..
. à 29 ans, j’ai été opérée d’ une maladie de
Basedow (suite à la naissance de ma fille)
tout s’est bien passé depuis –
sans traitement – car j’ai toujours un morceau de ma thyroide
. à  44 ans,
j’ai eu une première crise de douleurs articulaires généralisées (plusieurs
mois) . A l’époque, toutes les radios et analyses s’étaient révélées négatives ,
sauf une biopsie  des glandes salivaires qui avaient conclu à un syndrome de
Gougerot (grade IV)
  je ne me rappelle plus comment mais les douleurs
avaient disparues comme elles étaient venues et j’avais d’ailleurs oublié être
atteinte de ce syndrome.
. à 45 ans, j’ai été opérée de fibromes utérins
sous-coelioscopie et j’ai changé de région.
. à 53 ans (janvier 2002), j’ai
été opérée d’un méningiome de la faux , bénin , sans suite opératoire
particulière et les IRMs de contrôle sont pour l’instant très positifs.
.
depuis juillet 2002, je souffre à nouveau de douleurs articulaires généralisées
(genoux, mains, poignets, hanches, chevilles, pieds).. de nouveau, toutes les
radios (hormis quelques soupçons  d’arthrose aux doigts d’une main et à une
vertèbre dorsale)  et toutes les analyses sanguines que j’ai faites fin 2002
sont négatives (Vs, NFS, calcémie,anticorps anti-nucléaires, anti-DNA, anti-ECT,
anti-histone,  électrophorèse des protides sériques,  C réactive protéine, beta2
microglobuline, test au latex, réaction de Waaler-rose ..pal, cpk, aldolase,
tests hépatiques)
 j’ai vu la semaine dernière un spécialiste à la Pitié à
Paris et au vu de mes symptômes et du diagnostic Gougerot de 1992, ce dernier
m’a prescrit de nouvelles analyses sanguines (en cours) et un traitement au
plaquénil (2*200 par jour) au moins pendant 6 mois.
c’est le premier médecin
qui m’a dit que par exemple mon allergie au soleil depuis la naissance de ma
fille et une plaque de pelade dans ma chevelure sont autant de signes
de ces
maladies auto-immunes que j’ai tendance à collectionner.
Ce ne sont pas des
douleurs horribles (je n’ai jamais arrété de travailler hormis les périodes d’
opérations) et depuis janvier, elles ont moins fortes qu’en fin d’année
dernière.
si j’ai bien compris (et si les dernières analyses sanguines sont
négatives) je n’aurai qu’un gougerot primaire .(sécheresse buccale et douleurs
articulaires.)
ma question :
dans un article sur les maladies
auto-immunes, j’ai trouvé cette définition :
Qu’est-ce que sont les
auto-anticorps ?
La réaction auto-immune se produit par l’intermédiaire des
cellules de l’immunité (essentiellement les lymphocytes T) et par des anticorps,
sécrétés par les lymphocytes B. On appelle ces anticorps des auto-anticorps
puisqu’ils sont spécifiquement dirigés contre des composants du « soi
».
L’anapath de mon méningiome se terminant par ‘méningiome fibroblastique
riche en lymphocytes’ , peut-on considérer qu’un méningiome fait partie de cette
même famille de maladies autoimmunes ? 

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Vous trouverez des renseignements
concernant le syndrome de
Gourgerot-Sjögren en consultant la réponse à
la question 108 sur le même site.

Dans votre cas particulier, le
diagnostic a été posé sur la base d’une biopsie de glande salivaire il y a 10
ans : cette intervention a été certainement décidée en raison de plaintes
subjectives (sécheresse buccale) ou de constatations objectives (mesure de la
sécrétion salivaire, tuméfaction de l’une ou l’autre de ces glandes). Il est
étonnant que vous ne parliez pas de manifestations oculaires.

Selon les modalités de
recrutement, 30 à 60 % des syndromes de Gougerot-Sjögren sont associés à une
polyarthrite
rhumatoïde
. D’où le fait que ce diagnostic a été évoqué récemment à
l’occasion d’une poussée douloureuse de vos articulations. Toutefois, le
diagnostic
ne peut pas encore être affirmé (vous recevez actuellement un
traitement d’épreuve) et cela pour les raisons suivantes :

Aussi bien en 1992 qu’en
2002-2003 vous nous parlez de douleurs articulaires
généralisées
(poly-arthralgies) sans nous décrire de manifestations
inflammatoires
(tuméfactions, légère coloration, augmentation de la température locale)

Les examens sanguins n’apportent
pas la preuve d’une inflammation (VS et CRP apparemment normales).

La polyarthrite associée à un
syndrome de Gougerot-Sjögren est habituellement séro-positive, ce qui n’est pas
le cas non plus chez vous.

Pour ce syndrome de Gougerot-Sjögren, on admet
certes une origine auto-immune. Toutefois, on ne peut pas parler de « collection »
de maladies auto-immunes. En effet, parmi les maladies de la glande thyroïde,
seule la thyroïdite de Hashimoto est reconnue comme auto-immune. La
photo-sensibilisation est une des caractéristiques du lupus, mais elle peut
aussi être banale et sans rapport avec une telle pathogénie. Le méningiome est
une tumeur bénigne : la présence de lymphocytes est universelle et ne
préjuge pas non plus de la pathogénie auto-immune.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022