Skip to Content
Polyarthrite
Question 190
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Traitements
Médicamenteux

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 190

mark2_2.gif

Le 15 février j’ai eu un accident vasculaire ischémique gauche.
Je n’ai
heureusement pas de séquelle j’ai une piqûre tous les jours d’anti-coagulant
(innohep) en attendant la fin des examens, seulement je souffre horriblement de
rhumatismes inflammatoires .Auparavant je prenais un suppositoire le soir de
profénide 100 . Depuis octobre mon médecin m’a conseillé de changer avec vioxx 25
mg qui me soulage bien aussi. Seulement ces médicaments ne peuvent pas être pris
avec mon anti-coagulant . Depuis on m’a prescrit du propofan puis de lamaline sans
résultat la douleur est si forte aux deux mains et surtout aux pieds j’ai du mal
à marcher. Le médecin aimerait attendre tous les résultats pour voir un rhumatologue.
Que dois-je faire pour être soulagé d’autant que je dois arrêter de fumer, je
suis démoralisé : la douleur+ le manque de cigarettes c’est dur.

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Il est difficile de répondre de
façon précise à votre question car nous ignorons tout ce qui concerne votre
affection rhumatismale.

Apparemment, cette affection
daterait de 1994 et intéresserait actuellement surtout les mains et les pieds.
Avec ce recul, il devrait être possible de déterminer l’origine de ce que vous
appelez « rhumatisme inflammatoire ». Quelles sont les manifestations
objectives (enflure, rougeur, chaleur, déformations) en plus des douleurs que
vous signalez ? Quels sont les résultats des examens de laboratoire et des
radiographies ?

Vu la durée d’évolution, il
pourrait s’agir d’une polyarthrite rhumatoïde, auquel cas un traitement
anti-inflammatoire serait justifié, mais aussi un
traitement de fond de
la maladie.

Il est exact qu’on ne prescrit
pas volontiers un anti-inflammatoire non stéroïdien « classique »
(susceptible de provoquer des érosions digestives) en même temps qu’un
anticoagulant (tel que l’héparine que vous recevez) qui favoriserait le saignement
sur ces érosions.

Les anti-inflammatoires nouveaux
(dits anti COX-2) tels que le Vioxx, permettent de diminuer ce risque de
complications digestives.

En conclusion, il faudrait essayer de préciser le
diagnostic de votre rhumatisme inflammatoire et planifier en conséquence la
thérapeutique anti-rhumatismale. L’administration temporaire de Vioxx avec
l’héparine ne fait pas courir un risque exagéré, par rapport au bénéfice à en
attendre.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022