Skip to Content
Polyarthrite
Question 210
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Traitements
Opératoires

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 210

mark2_2.gif

Bonjour je suis atteinte d’une polyarthrite chronique évolutive depuis l’age de
6 ans. J’ai maintenant 40 ans, je n’ai pour l’instant que les poignets de touchés
(la 1ère rangée du carpe détuit) mon médecin me propose 3 solutions.
1ere
dénervations
2eme arthrodèse
3eme protèse
sachant que de toute façon je
ne peux plus rien faire du tout car je n’ai plus de force dans les poignets mais
beaucoup de douleurs, j’hésite. Il me propose une arthrodèse d’un côté et une
protèse de l’autre. Qu’en pensez vous ? Merci

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Le problème des indications opératoires pour la
main polyarthritique a déjà été abordé en réponse aux questions 69, 101 et 135
sur le même site. Vous y trouverez des renseignements qui pourraient vous être
utiles.

La destruction de la première rangée du carpe
entraîne habituellement une importante désaxation de l’articulation du poignet,
la main étant luxée en direction palmaire et cubitale, avec une instabilité qui
compromet la préhension.

Parmi les trois solutions qui vous sont
proposées, j’écarterai la
dénervation : cette intervention délicate
pourrait au mieux diminuer les douleurs, mais elle ne changerait en rien la
fonction de préhension. Il s’agit en fait de stabiliser cette articulation du
poignet pour que les mouvements distaux (ceux des doigts) soient efficaces.
Cette stabilisation peut se faire par deux moyens :

  • l’arthrodèse
    consiste à
    supprimer le mouvement du poignet en fixant le carpe au radius, en bonne
    position (alignement des axes + légère flexion dorsale). Diverses techniques
    permettent d’assurer un
    pont osseux entre la main et le radius. Pour
    permettre d’effectuer des mouvements de pro-supination, le cubitus n’est pas
    participant à cette fixation.
  • La
    prothèse du poignet
    .
    Il y a plusieurs types à disposition, avec des points d’appui sur le radius
    d’une part et sur les métacarpiens II et III en général. Un axe de rotation
    permet les mouvements d’extension-flexion. Les axes de fixation sont
    métalliques. Pour qu’ils soient tolérés, il faut que les os correspondants ne
    soient pas trop atrophiques.

L’arthrodèse est plus solide, elle permet une
force de préhension satisfaisante, alors que la prothèse permettrait des
mouvements plus fins.

La proposition de
réaliser d’un côté une prothèse et de l’autre une arthrodèse est donc tout à
fait raisonnable. Le choix du côté dépend surtout du type d’activité que vous
envisagez.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022