Skip to Content
Polyarthrite
Question 214
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Traitements
Médicamenteux

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 214

mark2_2.gif

Ma femme Krystel a une PR depuis l’âge de 13 ans, aujourd’hui elle en a 31
ans. Sa maladie se localise au  niveau des poignets, des coudes, du cou,
des
genoux et quelques doigts. Elle a fait différents traitements : sels d’ors,
Methotrexate et elle a une mauvaise réaction pour chaque médicament précité.
De
ce fait son rumathologue, après avoir fait un bilan à l’hôpital Salpétrière à
Paris, lui propose un traitement appelé ENBREL. .Apparemment il est très peu connu
et une expérience d’utilisation restreinte. Nous aimerions savoir ce que vous
pensez de ce nouveau traitement, des effets secondaires et l’expérience des
personnes qui l’on déjà utilisé. Merci d’avance, car ma femme espère énormément
pour ce nouveau traitement .

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

L’Etanercept (Enbrel®) fait partie du groupe des
médicaments anti-TNF. Les premiers résultats cliniques ont été présentés à
Boston en 1999, puis à Genève en 2000. Vous trouverez tous les renseignements
que vous demandez en consultant la réponse à la question 12 sur le même
site : il s’agit des recommandations données lors du Symposium de Soleure
du 22 mars 2001, où les expériences américaines et Suisses ont été confrontées.

Il est évident que ce traitement apporte de
grands espoirs pour les cas de polyarthrite résistant aux traitements de fond
« classiques » et notamment au Methotrexate.

Depuis lors, les
prescriptions de ce traitement se sont étendues. Les résultats favorables ont
été confirmés, mais aussi
le risque de réveil d’infections latentes
(voir réponse à la question 126 sur le même site). Par contre les réactions
locales (rougeurs et douleurs au point d’injection) sont bénignes et ont
tendance à s’atténuer au cours du traitement.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022