Skip to Content
Polyarthrite
Question 216
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Diagnostic

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 216

mark2_2.gif

bonjour, il y a 2 ans que j’ai appris que j’avais
une spondylarthrite ankilosante qui me fait assez souffrir et depuis peu je
ressentais des douleurs dans les doigts (raideurs incontrôlées). Mon médecin m’a fait
passer une scintigraphie osseuse et il y a des choses que je ne comprends pas tres
bien, pouvez-vous m’aider à comprendre ?

Il dit que j’ai une hyper
fixation de l’ensemble du
rachis et des sacro-iliaques. La fixation relative des sacro-iliaques est à la
limite supérieure de la normale. Petite hyper fixation des articulations des
membres, diffuse et symétrique en premier lieu, pouvant faire évoquer un léger
syndrome inflammatoire et une petite polyarthrite. Hyper fixation prédominant au
tarse gauche (mécanique ? rhumatologique ?)

pas d’autre particularité, y compris aux
calcanéums

pouvez- vous m’aider à comprendre ce qu’il dit
?

ps:
ne me ménager pas dites moi clairement ce qui va
continuer à se passer merci

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

La spondylarthrite ankylosante est une
affection inflammatoire, touchant beaucoup plus souvent les hommes que les
femmes (nous ne connaissons pas votre sexe), concernant surtout les
articulations sacro-iliaques et la colonne vertébrale (avec douleurs puis enraidissement).
Cette affection peut également toucher occasionnellement les articulations
périphériques : on parle alors d’arthrites, voire de polyarthrite si de
nombreuses articulations sont concernées.
La polyarthrite rhumatoïde est
une autre maladie, qui concerne essentiellement les articulations
périphériques.

Le diagnostic de spondylarthrite est confirmé
par des images radiologiques caractéristiques, au niveau des articulations
sacro-iliaques et des vertèbres lombaires.

La technique scintigraphique permet, à
un stade où il n’y a pas encore d’image radiologique caractéristique,
d’apprécier la fixation d’une radio-isotope et de déterminer les zones touchées
par une inflammation, quelle qu’en soit l’origine.

Dans la spondylarthrite ankylosante, la scintigraphie
montre une hyper fixation nette au niveau des sacro-iliaques et de la colonne
lombaire. Dans votre cas, on peut s’étonner de trouver une
hyper fixation de
l’ensemble du rachis et une hyper fixation plus discutable des sacro-iliaques.

Toujours dans cette spondylarthrite
ankylosante, on peut trouver une hyper fixation à la partie postérieure du
calcanéum, ce qui ne paraît pas être votre cas. Une fixation localisée à un
tarse pourrait être d’une autre origine (post-traumatique, éventuellement
arthrosique suivant votre âge).

Dans les cas douteux, où les radiographies standard et
la scintigraphie des sacro-iliaques ne donnent pas de réponse précise, on peut
être amené à compléter ces examens par une
tomo-densitométrie ou une résonance
magnétique
.

Pour terminer, nous vous
signalons que ces cas de diagnostic difficile, associant des manifestations
rachidiennes et périphériques peuvent correspondre à une
autre affection
du groupe des spondylarthropathies séronégatives (arthrite psoriasique,
arthrites associées aux maladies intestinales inflammatoires).

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022