Skip to Content
Polyarthrite
Question 221
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Evolution

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 221

mark2_2.gif

Je souffre depuis une année d’une polyarthrite débutante et je voulais savoir à quel
rythme évolue la maladie et quelles sont les conséquences si on ne prend aucun
traitement?

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Il est impossible de répondre de façon nette
car il n’y a pas
une polyarthrite. Chaque affection est différente, elle
évolue avec son rythme, son potentiel inflammatoire et ses risques de
destruction articulaire. Vous pourrez trouver des éléments de réponse en
consultant les questions 8, 40, 80, 98 et 138.

Il existe actuellement
des traitements de fond efficaces, c’est-à-dire des traitements qui non
seulement agissent sur la douleur et l’inflammation, mais qui visent à changer
le cours de la maladie. Les travaux les plus récents démontrent que
ces
traitements sont les plus efficaces lorsqu’ils sont commencés précocement
.
A votre âge, il serait regrettable d’attendre passivement et de laisser la
maladie prendre de l’avance sur les possibilités thérapeutiques.

 

Bonjour. J’ai 38
ans. PR diagnostiquée en avril 2006, 2 mois après le début des 1ers
symptômes. Traitement mis en place très rapidement donc. J’insiste sur ce point
car mon rhumato m’a expliqué qu’il s’agit d’un facteur clé pour l’efficacité du
traitement. Suis donc sous novatrex depuis 27 mois (6 c/sem en 1 prise). Seuls
effets secondaires; fatigue et perte de cheveux fortement atténués depuis que je
prends specialfoldine. Prise de sang tous les 3 mois, résultats ok. En début de
traitement je prenais 20mg de cortisane/jour. Aujourd’hui j’en suis à … 1mg et
espère arrêter après l’été. A ce jour je vais très bien, je vis normalement.
Alors j’aimerais que mon témoignage donne du courage aux « nouveaux malades » qui
ont peur et qui hésitent à se soigner.
Mathilde

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022