Skip to Content
Polyarthrite
Question 232
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Diagnostic

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 232

mark2_2.gif

Je suis âgée de 34 ans et cela fait plusieurs années que je souffre
de cervicalgies persistantes me déclanchant des migraines, et mis à part
les antalgiques codéinés , aucun autres antalgiques ou anti-inflammatoires
ne soulagent la douleur (sans la faire disparaitre!!).

J’ai eu trois
enfants, pendant les grossesses, rien pleine forme. Depuis 2 ans maintenant,
je souffre également de toutes mes articulations périphériques, qui me
réveillent sur le matin, et me font horriblement mal!! ce sont surtout
cervicales, les 2 épaules, les 2 hanches, le pied droit, qui me fait
d’ailleurs boiter pendant les 2 voir 3 premières heures au lever, mais vers
12h une fois le corps déverrouillé, les douleurs s’aténuent ,sans pour autant
disparaitre, puisque mes mouvement nuque-épaules restent limités dans un
certain champs d’action.

J’ai consulté un rhumatologue, les bilans sanguins
sont revenus positifs, il y a plusieurs anticorps anti-immunitaires positifs,
mais les radios du squelette, et la scintigraphie osseuse ne sont pas
vraiment concluantes, je ne sais quoi penser, les douleurs pourtant sont bien
là, et me font de +en+ mal la nuit et me font en ce moment pleurer de rage le
matin au réveil, tellement la douleur est forte!! je revois mon
rhumatologue le 09.01.2004.

J’aimerais être entendue et
rassurée par des
témoignages mon e-mail :
henrich.nat@free.fr

Question : il y
a 2 ans je réussissais mon entrée à l’école d’aide soignante, le vaccin de
l’hépatite était alors obligatoire, celui-ci peut-il être responsable de ce
déclenchement de la maladie, sachant que le médecin a du me piquer 3 fois ,
car je ne réagissais pas et la 3ème fois fut la bonne? ou est-ce une
coïncidence?

A l’âge de 18 ans j’avais déjà des cervicalgies uniquement ,
me déclenchant des migraines qui me clouaient au lit , dans le noir, sans
bruit etc, nausées………

au même moment je fus victime d’ un accident
de la voie publique grave , et on a toujours mis mes douleurs en relation
avec cet accident, aujourd’hui je suis persuadée du contraire et je regrette
d’avoir traîné 15 ans avant de consulter un rhumatologue, ( encore fallait-il
le savoir ?)

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Dans la description de votre cas personnel, il
y a un certain nombre d’arguments qui pourraient parler en faveur du diagnostic
de polyarthrite rhumatoïde :

  • localisation
    symétrique des douleurs au niveau des épaules et des hanches, avec en plus une
    atteinte d’un pied,
  • douleurs
    à maximum nocturne-matinal avec une longue raideur matinale
  • recherche
    d’anticorps positive (lesquels ?)
  • pas de
    douleurs pendant les grossesses (à noter que la maladie peut se manifester dans
    les suites d’un accouchement).

La confirmation du diagnostic est difficile au
début (voir réponses 134, 153 et 164). Ce diagnostic est basé
essentiellement
sur les
manifestations cliniques (constatées à l’examen clinique de vos
articulations).L’imagerie et les examens de laboratoire peuvent apporter des
arguments importants.

En réponse à vos autres questions :

  1. Il
    est exceptionnel que cette maladie se manifeste pendant de longues années
    par de seules douleurs cervicales. Par contre Celles-ci pourraient être
    mise sur le compte du traumatisme subi à l’âge de 18 ans (entorse
    cervicale ?)
  2. Il
    est admis que la polyarthrite est d’origine immunitaire. On a démontré un
    désordre ou un excès de réactions de défense immunitaire. Certains
    traitements de fond sont des immuno-suppresseurs. Or le principe d’une
    vaccination consiste dans la stimulation des défenses immunitaires contre
    tel ou tel agent pathogène. De là à incriminer une vaccination… Mais la
    preuve est très difficile à apporter.

Dans votre cas
particulier, il importe à notre avis d’insister sur la recherche d’un
diagnostic de certitude. Si le diagnostic est confirmé, vous pourriez alors
bénéficier d’un programme thérapeutique efficace (voir réponse 143).

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022