Skip to Content
Polyarthrite
Question 246
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Diagnostic

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 246

mark2_2.gif

Bonjour,

Atteint du Syndrome de Goujerot-Sjogren, de PR et Syndrome de Raynauld,
de dénervation du bras droit, avec atteinte bilatérale motrice et sensitive des
avant-bras, de démyélinisation du Centre ovale antérieure droit, je me retrouve
dans l’incapacité totale de travailler pour l’instant. Les médecins me disent
qu’étant donné l’absence d’étiologie, il est difficile de présager de mon
avenir. J’ai un fils de 10 ans, et j’aimerais pourtant savoir les risques
encourus dans ce genre d’affections. Merci d’avance.

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Il est très difficile de répondre à votre
question, car nous ne disposons pas de renseignements suffisants sur l’
extension
et la
sévérité de votre polyarthrite ainsi que sur les critères
objectifs
qui ont conduit à poser le diagnostic de polyarthrite rhumatoïde.

Certes, la coexistence d’un syndrome de Goujerot-Sjögren
et d’une polyarthrite
rhumatoïde est relativement fréquente : nous
avons évoqué ce problème dans les réponses aux questions 108, 182, 193 et 209
sur le même site.

Les manifestations neurologiques reliées à la
polyarthrite

peuvent être de différents types. Au niveau des membres supérieurs, la
présentation la plus fréquente est celle d’un syndrome de compression, le plus
souvent du nerf médian au niveau du poignet, le plus rarement du nerf cubital
au coude. Longtemps, il ne s’agit que de manifestations sensitives
(fourmillement, diminution de la sensibilité) avant qu’apparaissent des
phénomènes moteurs(paralysies). Les compressions sont liées à des tuméfactions
synoviales (tendineuses ou articulaires).

Les neuropathies distales, attribuées à une
atteinte des vaisseaux nourriciers des nerfs, atteignent d’abord les membres
inférieurs, ce qui ne paraît pas être votre cas.

Enfin, les complications neurologiques liées à
une atteinte rhumatoïde de la colonne cervicale, peuvent être reconnues car les
clichés radiologiques mettent en évidence des lésions destructives de la
colonne cervicale.

Le syndrome de Raynaud que vous signalez
peut être observé occasionnellement dans la polyarthrite, mais il doit évoquer
avant tout une
maladie auto-immune plus diffuse du tissu
conjonctif comme par exemple la maladie mixte du tissu conjonctif (MCTD = mixed
connective tissue disease). Une recherche élargie des anticorps anti-nucléaires
pourrait aboutir à un diagnostic plus précis. Les complications neurologiques
pourraient peut-être trouver leur explication. La recherche des
anticorps
anti-cytoplasme
(ANCA) et des anticorps anti-phospholipides nous
paraît justifiée au vu des manifestations que vous nous rapportez.

Devant l’incertitude du
diagnostic et notamment de l’origine des manifestations neurologiques, nous
n’avons pas répondu à votre question concernant le pronostic. Nous restons à
votre disposition pour en rediscuter sur la base de renseignements
complémentaires.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022