Skip to Content
Polyarthrite
Question 257
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Grossesse Stérilité
Hérédité

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 257

mark2_2.gif

Bonjour
2 mois après la naissance de ma fille,
en 2000, j’ai eu des symptômes
de rhumatisme inflammatoire avec tests immunologiques négatifs, sauf présence de
HLARD4 et HLAB27. De part mes symptômes cliniques, mon médecin a envisagé une PR
mais tout est revenu à la normale au bout de 1 an sans traitement. Envisageant
une deuxième grossesse, j’ai effectué de nouveaux tests immunologiques, et j’ai
désormais le facteur rhumatoïde positif, alors qu’il était négatif il y a 3 ans
: est-ce que cela pourrait signifier une PR en évolution, sans symptômes
cliniques? Est-ce un cas possible? Est-ce que, dans ce cas, une deuxième
grossesse ne risque-t-elle pas de provoquer une aggravation de la maladie après
l’accouchement? Je vous remercie vivement de votre réponse.

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Il est bien exact qu’un rhumatisme inflammatoire chronique peut se développer dans les suites
de l’accouchement
. C’est le cas précisément de la polyarthrite rhumatoïde
(voir réponse 134). Vous nous dites que les tests immunologiques étaient
négatifs lors de la poussée de l’année 2000, mais qu’en était-il alors du
facteur rhumatoïde ?

Les antigènes
d’histocompatibilité
n’apportent pas dans un cas particulier une réponse
significative. On sait seulement que l’antigène HLA-B 27 est couramment associé
à une spondylarthrite ankylosante alors que l’antigène HLA-DR4 est observé
souvent dans la polyarthrite rhumatoïde (voir réponse 141). Ni l’un, ni l’autre
ne peut apporter un diagnostic de certitude, il ne s’agit que d’une corrélation
statistique.

La signification du facteur rhumatoïde est elle aussi très relative. Il faudrait
connaître la méthode utilisée, le taux de référence du laboratoire et le taux
de positivité observé dans votre cas (voir réponses 14, 37, 153, 179, 198).

Ce qui est très particulier, c’est que la
poussée de 2000 s’est résolue au bout d’un an sans traitement. Ce fait n’est
pas précisément évocateur de la polyarthrite rhumatoïde. S’agissait-il alors
d’un autre rhumatisme inflammatoire, par exemple d’une arthrite réactive ou
d’un rhumatisme psoriasique ??

Pour répondre à votre question concernant les
risques qu’une seconde grossesse entraîne une récidive de ce rhumatisme, nous
n’avons pas suffisamment d’arguments cliniques concernant l’épisode de 2000. Il
faut vous conseiller en premier lieu de
répéter
cette recherche du facteur rhumatoïde
dans un autre laboratoire. Un examen
rhumatologique spécialisé serait indiqué pour rechercher des
séquelles objectives, cliniques et
radiologiques
de cet épisode.

Il nous intéresserait de connaître le résultat de cette évaluation.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022