Skip to Content
Polyarthrite
Question 262
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Diagnostic

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 262

mark2_2.gif

J’ai commencé à souffrir de douleurs aux articulations vers fin 2002. Au
début, c’était juste un poignet droit, puis les chevilles, les genoux. Ma main
droite me fait plus particulièrement mal. J’ai parfois l’impression qu’elle me
brûle et de ne plus avoir de sensation. Tout m’échappe des mains Les douleurs
s’intensifient, particulièrement au niveau des poignets, les articulations sont très
douloureuses le matin. Toutes les positions assise, couché… fatiguent
l’articulation d’appui et à chaque mouvement, des craquements se font entendre.
Souvent, la nuit, des douleurs aux chevilles et aux genoux me réveillent, et dans
des cas pareils,je n’ai pas de position adéquate dans laquelle je puisse me
sentir à l’aise.
Jusqu’à ce jour, j’ai pas encore suivi de traitements
qui puissent améliorer mon cas et, petit à petit, je sens que ces douleurs
continuent à se généraliser.
symptômes et de signes évocateurs. Je
me sens fatiguée, irritable mais je mets cela sur le compte de la naissance
de mon bébé. Je transpire beaucoup plus que d’habitude. J’ai des douleurs
plus précises de certaines articulations des mains et des pieds (droit en
particulier)
les antécédents familiaux Origine algérienne par mon
père. Mon père a un lupus de même que sa soeur mais elle a aussi déclaré une
polyarthrite
Je voudrais des conseils et des avis. Je vous remercie
déjà pour vos réponses.

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Votre description est très complète. Tous les
symptômes que vous nous rapportez sont très évocateurs d’une
polyarthrite rhumatoïde (voir réponses
23 et 26 sur le même site). Il nous manque la date de naissance de votre enfant
pour savoir si, comme c’est assez souvent le cas, votre maladie a commencé dans
les suites de l’accouchement.

Le plus important est d’arriver à un diagnostic de certitude. Il est
important de confirmer ce diagnostic de polyarthrite rhumatoïde par des
examens sanguins et radiologiques, d’autant plus que vos
antécédents familiaux nous obligent à rechercher aussi un
très éventuel lupus érythémateux disséminé.

Ce n’est qu’avec un diagnostic de certitude
qu’un plan thérapeutique pourra être établi, avec votre rhumatologue. Plusieurs
traitements de fond efficaces sont
actuellement à disposition, en plus des anti-inflammatoires que vous avez déjà
probablement reçus.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022