Skip to Content
Polyarthrite
Question 285
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Diagnostic

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 285

mark2_2.gif

Bonjour,
Je viens de découvrir votre site, très intéressant. J’ai 38
ans. J’ai des problèmes d’épanchements aux genoux.
Par le passé, j’avais
quelques douleurs à la face interne des genoux (après conduite), mais aucun
autre signe. Depuis nov 2003, j’ai des épanchements aux genoux. Tout
d’abord, le genou droit, très épanché, immobilisation pendant deux mois.
Ponction, radio, IRM (car j’avais fait un petit footing la veille de
l’épanchement).
Premières conclusions : rien de mécanique,  liquide
inflammatoire (2100 éléments par mm3). Traitement classique : glace +
anti-inflammatoire (type  Tilcotil). Il y a absence de facteurs
rhumatoïdes Les médecins (rhumatologues), en  dehors du Structum (pour le
cartilage légèrement diminué), des oligo-éléments, m’ont prescrit la patience.

Jusqu’à fin août dernier, j’ai vécu au rythme d’épanchements au genou
droit avec quelques périodes de pause (de 15 jours/ 1 mois environ). Depuis
cette date, ce genou est sec.
En août dernier, le genou gauche a
fait pour la première fois un épanchement. Sans raison apparente. Ponction :
liquide inflammatoire 2500 éléments par mm3. Depuis cette période, je n’ai eu
que 15 jours de rémission et encore pas à 100%. Je ne souffre pas
particulièrement, mais j’ai une gêne, engourdissement, résultant de
l’épanchement. Au réveil, mon genou a légèrement dégonflé, je me sens
mieux. J’ai perdu énormément en masse musculaire, notamment à la jambe
droite que je ne peux lever. Je marche très peu avec une béquille.
J’ai
remarqué également que la moindre émotion a des conséquences sur mes genoux.
Sensations de chaud, froid, voire « de gonflement » à la suite. Impression ou
réalité ?
Je n’ai pas de douleurs à d’autres articulations.
Je
souhaiterais avoir votre avis au regard de ce que je vous ai présenté ?  

Dois-je me diriger vers une biopsie synoviale ? Ou autres ?
Y a t-il
un traitement en particulier ?
Avez-vous déjà eu des cas où l’émotionnel
pouvait avoir un rôle non négligeable dans ces problèmes ?
En vous
remerciant de votre réponse à venir.

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Les renseignements très précis que vous nous
donnez sur l’affection de vos genoux
ne
nous orientent pas vers le diagnostic de polyarthrite rhumatoïde
, titre de
notre site.

Nous vous apportons cependant quelques éléments
de réponse à vos questions :

  1. Les
    chiffres que vous nous donnez pour le
    comptage
    des leucocytes
    dans le liquide articulaire sont « limites » et ne permettent
    pas d’affirmer de façon définitive qu’il s’agit dans votre cas d’une
    maladie articulaire inflammatoire.
  2. Dans
    un tel cas, l’examen du liquide articulaire comporte une
    recherche des cristaux,
    spécialement des cristaux d’hydroxyapatite (chondrocalcinose) et d’urates
    (goutte). Nous ne savons pas si cet examen a été fait.
  3. Les
    clichés radiologiques standard nécessitent un examen attentif, à la
    recherche des images caractéristiques de la
    chondrocalcinose et des arguments en faveur du syndrome d’hyperpression externe de la rotule
    ou d’une autre
    anomalie dans la
    statique du genou. Des examens
    en charge permettent dans une certaine mesure d’évaluer la hauteur des
    cartilages d’appui. L’IRM ne permet pas forcément une bonne visualisation
    des ménisques.
  4. L’atrophie
    musculaire de voisinage est une conséquence de la situation articulaire.
  5. Nous
    ne pensons pas que les facteurs émotionnels puissent jouer un rôle dans
    une telle situation, si ce n’est peut-être d’attirer votre attention sur
    ces symptômes.

En conclusion, vous nous présentez
l’histoire d’un
hydrops récidivant intéressant
successivement les deux genoux,
sans
autre manifestation
d’une autre articulation. Les éléments que vous donnez
doivent faire envisager les possibilités diagnostiques suivantes :

Défaut statique avec début de dégénérescence arthrosique et réaction synoviale

Lésions méniscales (non détectées à l’IRM)

Chondrocalcinose articulaire

Synovite
nodulaire ou villo-nodulaire (presque le plus souvent des saignements dans le
liquide synovial).

Pour aller plus loin, il faudrait
envisager une
arthroscopie
(vérification de l’état des ménisques et des surfaces cartilagineuses, examen
de la synoviale et biopsie dirigée).

Le traitement que vous recevez
actuellement (glace, anti-inflammatoires, Structum) est un traitement d’attente
tout à fait correct.

Enfin, nous vous confirmons que l’école rhumatologique de Toulouse s’est
forgée une réputation internationale, en particulier avec les travaux du Prof.
Arlet et de ses élèves sur la pathologie du genou !

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022