Skip to Content
Polyarthrite
Question 301
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Divers

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 301

mark2_2.gif

Y a-t’il des précautions particulières à avoir lors de soins dentaires, pose
d’implant alors que je suis sous traitement au REMICADE ?

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

En lisant entre les lignes, nous pensons que
votre question concerne votre fille étudiante, donc encore très jeune. Mais
nous ignorons l’indication à la pose d’implants dentaires dans le cas
particulier. S’agit-il de remplacer des pertes dentaires après
parodontose ?

Comme vous le savez, la pose d’implant implique
le forage osseux, donc avec saignement et risque d’infection (surtout sur
parodontose). C’est pour éviter ce risque que certains opérateurs proposent une
antibiothérapie systématique, encore que des séries comparatives avec et sans
antibiotiques ne démontrent pas la supériorité de cette thérapeutique.

Les patients atteints de polyarthrite
présenteraient
un risque accru de
complications
infectieuses après
pose d’implant (nous ne possédons pas de documents statistiques pour
l’affirmer).

La situation est encore plus délicate si le
patient est sous traitement de
Remicade.
En effet, ce traitement anti-TNF
diminue
largement les
défenses contre les
infections
(microbiennes, virales, mycosiques). De plus, en cas d’infection
déclarée,
il efface la fièvre et les
manifestations inflammatoires
, d’où un retard possible du diagnostic.

Dans un récent colloque de spécialistes, nous
avons entendu que, pour tout traitement dentaire impliquant un saignement, et
en présence d’un risque d’infection hématogène, un traitement d’antibiotiques à
large spectre devait être initié par voie intraveineuse avant l’intervention,
si le patient est sous traitement anti-TNF.

Notre conclusion sera la suivante :

Dans le cas d’une polyarthrite rhumatoïde
suffisamment sévère pour avoir nécessité un traitement de Remicade,
l’indication à une pose d’implant dentaire
doit être mûrement réfléchie
, en raison d’un risque certainement accru de
complications infectieuses. Cette indication doit être
appréciée par le chirurgien dentiste et par le rhumatologue.

Si l’indication est formelle, le patient nécessite une surveillance très
attentive, voire un traitement antibiotique préalable à l’intervention.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022