Skip to Content
Polyarthrite
Question 312
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Divers

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 

 QUESTION 312

mark2_2.gif

Bonjour, je travaille aussi bien de jour que de nuit(sage-femme)et je me
demandais si la phase douloureuse de fin de nuit-début de matinée liée à la PR
pouvait se modifier en fonction du rythme de vie que l’on a (ex:douleurs en fin
de journée parce que l’on dort de jour)?

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Robert Adams,
médecin et anatomiste irlandais fut vraisemblablement le premier à décrire en
1857 la raideur matinale et l’enraidissement des articulations dans la
polyarthrite rhumatoïde.

Cette observation a été reprise par de nombreux
auteurs, au point que cet enraidissement douloureux des mains, surtout marqué
le matin au réveil et gênant les premières activités manuelles, est devenu un
critère de diagnostic de la maladie.

La durée de cette raideur semble même être en
quelque sorte parallèle à l’intensité de la poussée inflammatoire. Souvent, les
patients utilisent le bain des mains dans une eau chaude, avec pétrissage d’une
éponge pour raccourcir la durée du « 
dérouillage »
matinal.

On s’accorde à penser que les modifications
inflammatoires du liquide synovial altèrent les propriétés de lubrification de
ce liquide et que l’inactivité nocturne contribue à l’enraidissement.

S’il y a une inversion du rythme jour-nuit,
comme c’est le cas dans le travail nocturne, on comprendrait volontiers que
cette phase d’enraidissement se retrouve à la fin de la période de repos. Nous
ne connaissons pas de cas où ce rythme est inversé sur de longues périodes,
mais vos observations nous intéressent.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022