Skip to Content
Polyarthrite
Question 315
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Diagnostic

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 315

mark2_2.gif

Mon papa âgé de 66 ans est atteint de la Polyarthrite Rhumatoïde depuis
2000.

Puis, le spécialiste a parlé de pseudopolyarthrite rhizomélique.

Je
souhaiterais connaître :

  1. Les différences entre la PR et la
    PPR.
  2. Quels diagnostics doit-on faire pour savoir exactement de
    quelle maladie souffre réellement papa. Je vous avoue que je suis un peu perdue
    entre les 2.

J’essaie de lire un maximum de choses sur la PR et la PPR mais
quels signes cliniques peuvent nous permettre d’être sûrs qu’il s’agit de l’une ou
de l’autre maladie ?

Merci pour votre aide et votre soutien

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Le diagnostic différentiel entre la
polyarthrite rhumatoïde et la pseudopolyarthrite rhizomélique (polymyalgia
rheumatica) a fait l’objet de nombreuses questions sur ce site. Nous vous
proposons de vous rapporter en particulier aux réponses 44, 71bis, 88, 91, 251
et 274. Dans la réponse 88, vous trouverez un tableau récapitulatif qui pourra
vous aider.

En résumé :

  • La polyarthrite rhumatoïde fait ses
    manifestations les plus caractéristiques au niveau des petites articulations
    périphériques, avec des tuméfactions palpables et des images radiologiquement
    démontrables.
  • La
    pseudopolyarthrite rhizomélique
    touche de préférence la région de la colonne cervicale et les articulations des
    épaules et des hanches, avec des douleurs à localisations plutôt musculaires
    qu’articulaires. La présence de céphalées temporales, de troubles visuels et
    d’une artérite temporale visible et palpable sont des arguments de poids pour
    ce diagnostic. La vitesse de sédimentation est souvent très élevée (jusqu’à plus
    de 100) et les tests caractéristiques de la PR sont habituellement négatifs.

Si, dans le cas de votre père, l’affection
évolue de façon continue depuis cinq ans, sans que ces manifestations soient
apparues, alors il devrait plutôt s’agir d’une polyarthrite rhumatoïde !

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022