Skip to Content
Polyarthrite
Question 316
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Traitements
Médicamenteux

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 316

mark2_2.gif

j’ai découvert la PR en janvier 2005 après des analyses et mon rumatologue m’a
prescrit les médicaments suivants : DIPROSTENE, DICLOPAL, GASTROSIDIN et ADOL,
mais au bout de 10 jours je ne supporte plus ces médicaments au niveau de mon
estomac, aussi de mon coeur malgré que je n’ai pas de maladie d’estomac ni de coeur.
J’ai consulté mon généraliste, il m’a conseillé d’arrêter le traitement et m’a
donné le DAZEN, et maintenant je ne me sens pas bien au niveau de mes mains, je
vous prie de me conseiller quoi faire ? et comment cette maladie progresse
? et
est-ce que je dois manger sans sel toute ma vie ??

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Nous n’avons pas de renseignements suffisamment
précis pour répondre à vos questions. En effet, nous ne connaissons pas les
manifestations subjectives et objectives
de votre maladie. Vous nous dites
qu’on a découvert la PR
après des analyses. En consultant les réponses aux questions 10, 14, 20, 23, 37
et 96 sur le même site, vous comprendrez que ce
diagnostic ne peut pas reposer uniquement sur des examens de
laboratoire
.

Venons-en au traitement. Vous nous donnez les noms commerciaux des médicaments
prescrits, ce qui ne nous permet pas d’en connaître les composants chimiques
(si ce n’est que le Diprostène est très vraisemblablement un dérivé de
cortisone). Nous croyons comprendre que c’est à cette occasion qu’on vous a donné
un régime sans sel, précisément à cause de la prescription de cortisone. Les
symptômes gastriques sont également en rapport avec ce médicament.

En conclusion, il faudrait dans un premier temps, réévaluer les éléments
du diagnostic selon les références ci-dessus (vous avez à Tunis d’excellents
rhumatologues, souvent de formation française. Dans un second temps, si le
diagnostic est confirmé, il sera temps d’établir un
plan thérapeutique (voir réponse 306). A notre avis, la cortisone
n’est pas justifiée comme traitement initial de cette maladie. Il est
recommandé plutôt d’associer un traitement suspensif de l’inflammation
(anti-inflammatoires non stéroïdiens) à un traitement de base de la maladie
elle-même.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022