Skip to Content
Polyarthrite
Question 337
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Diagnostic

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 337

mark2_2.gif

Ma
mère est atteinte d’une polyarthrite rhumatoïde évolutive
chronique déformante.

Cela
faisait 16 ans que je me faisais soigner pour une periarthrite
qui n’existait pas, avec 6 infiltrations à l’epaule
droite. Me plaignant toujours d’une douleur constante
à cette épaule, un médecin m’a fait 2 ou 3 séances
de mésothérapie qui se sont averées très efficaces .

Mes
les douleurs constantes et violantes sont revenues avec
des douleurs aux vertèbres et des inflammations de
la main et de l’avant bras. J’ai fait des examens (radio
scaner…) tous negatifs, analyse de sang…. il y aurait
des anomalies du genre: antigène HLA B27 positif, anticorps
anti nucléaire négatif. Mon taux de globules blanc
est de 12100, je suis positive à l’inflammation
et à l’hérédité. Des hématomes apparaissent aux
articulations par de simples faux mouvements. La nuit,
je dors très mal, je m’engourdis facilement, ,j’ai souvent
des fourmis.

Au vu
des analyses mon médecin m’a conseillé de voir un rhumatologue,
car lui ne pense pas à une polyarthrite, mais à
une pelvispondylite angourdissante…….

Je
ne trouve aucune information sur ce rhumatisme, qui
d’ après mon médecin se dépose sur la colonne vertébrale
declenche des douleurs des inflammations….

Je
voudrais en savoir plus sur ce rhumatisme et le ou les
traitements. Je sais que l’on ne guérit pas de
ce genre de rhumatisme, et les conséquences ; j’ai 4
enfants que j’ai eu avant de savoir tout ça. Ma
grande question c’est pour mes enfants : quels
sont les risques pour eux????

en
vous remerciant des réponses que vous pourrez m’apporter.

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Le problème que vous nous soumettez est celui du diagnostic différentiel
entre la polyarthrite rhumatoïde ( ou polyarthrite chronique évolutive ) et la
pelvispondylite rhumatismale ( ou spondylarthrite ankylosante ). Vous pourrez
trouver des renseignements détaillés sur les difficultés de ce diagnostic et
sur les particularités de cette dernière maladie en consultant les réponses aux
questions 122, 125, 216, 225, 229 et 263.

Dans votre cas particulier, nous relevons que vous auriez des tests
sanguins positifs pour l’inflammation ( lesquels ? ) avec un HLA B27 positif.
Ceci est déjà une présomption pour la pelvi-spondylite , mais on ne peut
affirmer un tel diagnostic sur cette base. Ce diagnostic doit s’appuyer sur le
caractère particulier des douleurs, sur une limitation de la mobilité de la
colonne lombaire, sur des douleurs provoquées lors de la mobilisation élective
des articulations sacro-iliaques etc… Il doit être confirmé par des images
radiologiques caractéristiques.

Les réponses indiquées plus haut vous renseigneront également sur les
possibilités thérapeutiques.

La question de la transmission de la maladie aux descendants est plus
délicate. On sait que cette maladie est souvent liée à la présence de cet
antigène HLA B27, lui même porté par un chromosome transmissible. Mais il ne
s’agit pas d’une transmission obligatoire.

En d’autre termes, cette maladie touche 1 pour mille individus environ (
il y a de grandes variations selon les pays et les races ). Chez les porteurs
de l’antigène, la fréquence serait de l’ordre de 1 pour cent. Enfin, le risque
est plus grand, sans qu’on puisse l’évaluer précisément, chez les porteurs de
l’antigène qui ont parmi leurs ascendants un cas de cette maladie.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022