Skip to Content
Polyarthrite
Question 382
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Traitements
Opératoires

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 382

mark2_2.gif

Ma mère aussi en souffre et également ma grand mère, je veux savoir si cette
maladie est héréditaire
Et ma mère est invalide car elle se déplace
difficilement le médecin a dignostiqué l’usure de l’articulation
du genoux gauche avec atrophie du membre inferieur gauche.
Je précise qu’elle
a
55 ans, et je veux savoir s’il est possible de pratiquer une intervention
chirurgicale afin qu’elle retrouve sa motricité?

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Tout
d’abord, en ce qui concerne le problème de l’hérédité de cette maladie, je vous
propose de vous rapporter aux réponses
36
, 53 , 64 , 127 , 240 et 377
sur le même site.

La
description que vous nous donnez du genou de votre mère justifie que la
possibilité d’une intervention chirurgicale soit évoquée. Il s’agit d’abord de
savoir si l’impotence actuelle est due à la douleur, à une limitation de
l’extension du genou ( favorisée par la position assise ) ou à une instabilité
latérale, ou encore à ces trois éléments réunis. Les documents radiologiques
permettent de préciser s’il s’agit uniquement d’une usure cartilagineuse (
pincement de l’interligne articulaire sans altération des contours osseux ) ou
s’il y a en plus , comme cela est habituel dans la polyarthrite, des érosions,
voire des destructions osseuses. Dans cette maladie, il n’est plus question de
proposer une arthrodèse ( blocage de l’articulation en cause ) car il s’agit
d’une maladie qui peut toucher d’autres articulations des membres inférieurs.
Par contre, la mise en place d’une
prothèse
totale du genou
permettrait de retrouver l’indolence, la mobilité et la
stabilité. Pour la stabilité à la marche, il faut toutefois qu’il reste une
fonction suffisante du muscle quadriceps ( gros muscle à la face antérieure de
la cuisse ).

Il
est vraisemblable que ce quadriceps a subi une atrophie « de
voisinage » en raison de la maladie du genou, mais il serait judicieux
d’exclure une cause neurologique.

Si cette intervention est considérée comme possible (
il n’y a pas de contre-indication en fonction de l’âge, et de loin ) , elle
devrait être réalisée par un orthopédiste qualifié dans ce type d’intervention.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022