Skip to Content
Polyarthrite
Question 384
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Diagnostic

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 384

mark2_2.gif

Je suis atteinte d’une inflammation du sacro illiaque sans avoir
spondylartrite ankylosante.
je suis sous morphine depuis juin
2004.
J’ai de l’arthrose (partout et
beaucoup…)
J’ai également de l’ostéoporose.
opération en
1989 d’un spondylodistédie L4L5S1 avec arthrodese.Je souffre le martyre.
Où me faire soigner?

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Reprenons
votre histoire. En 1989, à l’âge de 41 ans, vous subissez pour un
spondylolisthésis ( nous corrigeons ) L4L5S1 une intervention chirurgicale avec
arthrodèse. S’agissait-il d’un double spondyolisthésis ? A-t-on fait une
arthrodèse de L4 à S1 ? Il faut s’imaginer que, si l’on a bloqué les deux
espaces entre ces trois vertèbres, cela conduit à une surcharge mécanique des
articulations voisines, en particulier des articulations sacro-iliaques ( entre
l’aileron sacré et l’aile iliaque ) . Il appartient dès lors à l’examen
radiologique, complété par les nouvelles techniques d’imagerie, de décider s’il
s’agit d’une sacro-iliite, c’est à dire d’une inflammation de ces articulations
ou d’une surcharge mécanique. La comparaison des clichés actuels avec les
clichés qui ont précédé l’opération sera déterminante.

Dans
la spondylarthrite ankylosante, qui est nettement plus rare chez la femme que
chez l’homme, on observe au niveau sacro-iliaque des images très caractéristiques
et, au niveau de la jonction dorso-lombaire de la colonne, des images également
caractéristiques.

Il nous paraît difficile de continuer si longtemps un
traitement de morphine. Sachez que l’école rhumatologique de Montpellier a une
réputation internationale. Vous trouverez certainement un conseil avisé en
consultant le service universitaire de rhumatologie du CHU.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022