Skip to Content
Polyarthrite
Question 397
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Traitements
Opératoires

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 397

mark2_2.gif

Bonjour,
Tout d’abord félicitations et merci pour votre site riche et bien documenté.
Agée de 48 ans,je souffre d’arthrite psoriasique qui a débuté vers 1975. Jusqu’en
1992 , je n’ai souffert que de monoarthrite, traitée par infiltrations, sans
autres problèmes articulaires.
En 1992, après la naissance de mon quatrième enfant, j’ai fait une crise
généralisée, avec de multiples articulations prises (mâchoire, mains genoux,
cervicales, pieds, hanches.)
A l’époque, j’ai été traitée avec des sels d’or et du Méthotrexate en
injections. Après une année de traitement, je me suis retrouvée hospitalisée
avec une mononucléose accompagnée d’une atteinte hépatique (j’étais jaune
citron!). Il a été alors décidé de cesser tout traitement, les douleurs
articulaires ayant régressé. J’ai alors bénéficié d’une rémission de 12 ans
avec seulement quelques atteintes mono articulaires traitées par infiltration et
une bonne qualité de vie.
Début 95, d’articulation en articulation, la maladie a recommencé à flamber.
Actuellement, j’ai plusieurs orteils inflammatoires, ainsi que des douleurs à
la marche aux métatarses des deux côtés. L’index g. est aussi pris, et un
nouveau traitement au Methotrexate a été instauré, il y a 5 mois
Voici mon traitement actuel :

  • Methotrexate 20 mg 1x/sem. en injection
  • Leucovorin 1 cp par semaine, 48h après l’injection
  • Irfen 800 retard, 1cp le soir
  • Irfen 400 1 cp le matin
  • seropram 1 cp le matin

Parallèlement, je suis aussi handicapée par une restriction de l’amplitude de l’ouverture
de la mâchoire ( 2,5 cm
au grand maximum). Une résonance magnétique a mis en évidence une arthrose sur
ancienne lésion arthritique.
Le chirurgien a proposé une opération avec curetage des maxillaires et ablation
des ménisques des deux côtés, le traitement par gouttière semblant compromis
étant donné la faible amplitude de l’ouverture de la bouche. Il dit devoir
opérer de manière assez pressante, car selon lui, le processus serait évolutif.
(on attend la réponse de l’assurance). Subjectivement, c’est stable ces
derniers mois.
J’ajoute que , selon lui, il me faudrait stopper le traitement de Methotrexate un mois
avant l’intervention et repousser la date du début de traitement d’Enbrel prévu (le Methotrexate
n’est pas très efficace et la caisse maladie vient de donner son feu vert pour
l’Enbrel)
Voici mes questions:

  • Pensez-vous qu’une chirurgie aussi lourde soit justifiée dans ces
    circonstances.
  • Sachant que l’ablation des ménisques est irréversible, n’est-ce pas risqué
    ?
  • Y a-t-il un risque de flambée de l’arthrite en l’absence de traitement
    immunosuppresseur?

Je pose bien sûr des questions qui n’ont pas de réponse, car vous n’êtes pas
devin, mais je passe par une période de doute par rapport à cette chirurgie et
j’ai besoin d’être rassurée par un professionnel qui n’a aucun intérêt.
Je vous remercie

Complément

Merci encore pour votre précédente réponse qui m’a été très
utile, comme vous pourrez le constater.
Voici la suite de mon histoire:
Je me suis concoctée une petite « physiothérapie maison » et je
suis  parvenue, au moyen d’exercices, à augmenter l’amplitude de  l’ouverture
de ma mâchoire à 3 cm,
ce qui est pour moi satisfaisant.
J’ai donc renoncé à la chirurgie mandibulaire pour l’instant.
Dès lors, j’ai commencé le traitement d’Enbrel (allié à 15 mg de  Méthotrexate)
qui est pour moi quasiment miraculeux. En effet après 3  semaines déjà,
j’ai pu stopper complètement la prise d’anti-inflammatoires et je ne ressens
plus aucune douleur avec une bonne  mobilisation.
Seuls restent les souvenirs de cette escapade dans le  monde de la
polyarthrite active : deux orteils en « marteau », un hallux  plus
saillant  et un index encore un peu raide. 
Les résultats  sanguins corroborent cette spectaculaire amélioration.
Avant cette dégradation de ma santé, je pratiquais le fitness, non  par
plaisir ou par goût, mais pour combattre mon caractère sédentaire  et pour
m’obliger à bouger.
Devant prendre la décision de renouveler ou non mon abonnement, je me  pose
la question de l’adéquation d’un tel « sport » dans mon cas.
Merci de me faire part de vote avis.

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

L’histoire
que vous nous présentez est assez typique de l’évolution souvent capricieuse de
l’arthrite psoriasique, avec ses rémissions et ses « flambées ». La
poussée de 1992 semble avoir coïncidé avec la période post-partum. Les
traitements que vous avez reçus étaient tout à fait adéquats, compte tenu des
possibilités offertes à l’époque. De même, actuellement il est parfaitement
logique d’envisager le traitement d’Enbrel, étant donné l’échec relatif du
Methotrexate.

Actuellement,
la gêne à l’ouverture de la bouche a conduit à la proposition d’une lourde
intervention sur les temporo-maxillaires. Il faut savoir qu’il s’agit-là
d’articulations qui ont une anatomie très particulière, qui ne correspond pas
aux anatomies relativement simples d’une hanche ou d’un genou. Les surfaces
articulaires n’étant pas exactement complémentaires, la nature a prévu de les
compléter par des ménisques. Lorsque cette articulation est touchée par une arthrite
rhumatoïde ou par une arthrite psoriasique, les érosions même petites ont
d’importantes répercussions fonctionnelles.

Actuellement,
les dégâts peuvent être évalué par le CT-Scan ou la résonnance magnétique, ou
même par arthrographie. L’intervention qui vous est proposée consisterait dans
un curetage des lésions constatées, avec ablation des ménisques des deux côtés.
Comme ces ménisques sont là pour faciliter le glissement, on peut être réservé
quant aux mouvements futurs. Certains ont proposé des interventions de type
arthroplastie avec mise en place de prothèse, mais il est encore trop tôt pour
porter un jugement sur ce type d’opération.

Le
chirurgien a parfaitement raison en vous proposant une interruption du
Methotrexate, car ce traitement diminue la résistance de l’organisme aux
infections, mais vous n’êtes pas dans ce cas à l’abri d’une récidive
inflammatoire. Puisqu’on vous dit que le processus serait évolutif

(donc
lié à l’arthrite ), pourquoi ne pas miser sur l’Enbrel, qui est connu pour
apporter des résultats rapides et spectaculaires ?

Comme vous le dites très justement, je ne suis pas
devin. Je n’ai pas pu évaluer la fonction actuelle (douloureuse ?) de vos
temporo-maxillaires, et je n’ai pas vu le document d’imagerie. Parlez-en avec
votre rhumatologue ! La suite nous intéresse.

Complément

Il
est toujours important pour nous de disposer d’une « catamnèse »,
c’est-à-dire d’être renseigné sur l’évolution ultérieure des patients qui
consultent notre site.

Votre
message démontre l’efficacité (d’installation particulièrement rapide) du
traitement d’Enbrel associé au Methotrexate, comme on le recommande. Il reste à
suivre attentivement l’évolution ultérieure du hallux saillant, des deux
orteils en marteau et de l’index un peu raide. Pour les orteils en particulier,
il faut
garder en réserve la
possibilité d’une intervention correctrice
retardée.
Vous savez certainement qu’une telle intervention ne peut être faite qu’en
période d’accalmie de l’inflammation et
surtout
en dehors de la
thérapeutique
biologique
que vous recevez actuellement.

Si l’évolution favorable se poursuit, ce que nous
souhaitons vivement pour vous, nous ne voyons pas de contre-indication de
principe à la reprise du
fitness. Le
mouvement est nécessaire au maintien de la fonction articulaire et à
l’entretien de la musculature. Dans votre cas, il serait important d’éviter de
surcharger les orteils touchés (sauts, réceptions brutales) et d’une façon
générale d’éviter les exercices contre forte résistance (attention aux machines…).
La préférence devrait être donnée aux exercices au sol, aux exercices debout à
mains libres, aux exercices en piscine. Bonne chance !

 

Moi ça fait 1 an que je fais de
l’arthrite psoriasique dans les 2 doigts de la main droite et mon pied gauche.
 j’ai pris du méthrotrexate par pilule et par injection, résultat négatif. Un
jour j’étais découragé du résultat puis j’ai pris de simples aimants magnétiques
dans ma main droite et à chaque jour.

 Je les reprends à raison de 2
heures par jour, résultats positifs, même je pourrais vraiment dire incroyable .Ça
fait presque un an que je ne travaille pas à cause de ça,
parce que mon travail est à 90 % manuel dans une usine. Pour moi, celà est
presque miraculeux.

Il suffit de mettre les aimants sur
la douleur puis les faire promener sur les deux sens de la polarité (attire et
répulse).

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022