Skip to Content
Polyarthrite
Question 426
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Divers

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 426

mark2_2.gif

Je souffre également des épaules, j’ai d’abord été
soignée pour des tendinites, puis la douleur s’est intensifiée, après on a
parlé de tendinites calcifiantes des 2 épaules. On m’a fait des infiltrations
qui n’ont rien donnés, arthroscopie, puis acromioplastie, à droite pour l’instant 
j’ai du arrêter de travailler, j’étais professeur d’éducation physique et comme
c’est un métier ou l’on ne ménage pas ses articulations, je ne pouvais plus
faire du volley et du badminton avec les élèves parer ceux ci en gym 
installer le matériel qui est assez lourd. Mais je souffre toujours autant, je
fais en ce moment les ondes de choc difficilement supportables je suis à la
puissance 300!!!!! J’ai également une épine calcanéenne au  talon g des
genoux opérés, une ligamentoplastie, j’étais toujours en mouvement et depuis
2002 tout s’est écroulé je suis inquiète pour l’avenir je n’ai que 56 ans et je
me déplace de plus en plus difficilement. N’est ce pas dû aux ondes de chocs
que l’on me fait que les tendinites calcifiantes se transforment en rhumatisme
hydroxy-apatite car avant on me parlait d’arthrose de tendinite calcifiante, et
cette semaine on me dit que c’est  ce RHA qu’en penser VOUS ???  Avez-vous connaissance de tendinites calcifiantes plus importantes chez les
professeurs d’éducation physique merci

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Nous
allons essayer de vous démontrer qu’il n’y a pas de discordance entre les
diverses étiquettes qui ont été attribuées à votre mal.

Pendant
longtemps, on a parlé de calcifications multiples, de maladie des
calcifications articulaires multiples, de calcifications tendineuses, etc. Avec
les progrès techniques, il a été possible de mettre de l’ordre dans ces
« arthrites micro-cristallines » en distinguant notamment :

  • la goutte,
    causée par des dépôts de cristaux d’urates de sodium.
  • la
    chondrocalcinose, caractérisée par des dépôts de pyrophosphates de calcium
  • le rhumatisme à
    hydroxyapatite (ou rhumatisme apatitique, ou encore maladie des calcifications
    tendineuses).

Le
rhumatisme à hydroxyapatite est caractérisé par des poussées inflammatoires
récidivantes, le plus souvent périarticulaires, avec présence sur la
radiographie de calcifications capsulaires et périarticulaires constituées
d’hydroxyapatite (c’est l’élément constitutif du tissu osseux). Sur cette base,
on observe des poussées plus ou moins récidivantes de périarthrite aiguë, de
boursite, rarement d’arthrite. Les localisations préférentielles sont les
épaules ( tendon du sus-épineux, bourses ), les hanches (bourses
trochantériennes), plus rarement les coudes et les mains. On peut également
démontrer la présence de ces cristaux dans des tendons, comme le tendon
d’Achille.

Dans
certains cas, la collection de cristaux peut faire irruption dans
l’articulation et provoquer une arthrite microcristalline.

On admet actuellement que ces cristaux peuvent se
déposer dans les parties du tendon qui sont le moins bien irriguées (il n’y a
pas de vaisseaux dans les tendons). Il est tout à fait plausible que des
traumatismes et micro-traumatismes puissent provoquer des lésions dégénératives
des tendons, qui se calcifient secondairement : c’est le cas en
particulier pour la coiffe des rotateurs de l’épaule, traumatisée entre la tête
humérale et le toit acromio-claviculaire. Il est évident que votre profession
est particulièrement exposée sur ce point.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022