Skip to Content
Polyarthrite
Question 447
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Evolution

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 447

mark2_2.gif

J’ai appris ma maladie suite à des douleurs répétitives aux
poignets. Je suis sous cortencyl (10mg) par jour et methotrexate (5ml) chaque
mercredi et profenid L.p en cas de douleur. J’envisage un autre enfant (ma
fille a 10 ans). Y a t-il des risques pour le nouveau né ? Pourrais-je m’occuper
de cet enfant avec ma maladie ? Est-ce qu’elle évolue ? Merci de me répondre. Un
grand bravo pour votre site, qui répond à nos angoisses, car souvent on est
incompris. Merci.

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

D’après
les renseignements très succincts que vous nous donnez, Il est difficile de
répondre à vos demandes. Votre maladie aurait donc débuté il y a six ans. Nous
ne savons pas sur quelles bases le diagnostic de polyarthrite a été posé (
radiographies, données de laboratoire, ou seulement constatations cliniques
objectives ) mais la maladie semble se limiter aux deux poignets ( est-ce bien
exact ?). Du fait que, après six ans d’évolution, vous recevez toujours 10
mg de Cortancyl, il nous faut en déduire qu’il s’agit d’une forme quand même
assez agressive, bien qu’elle soit limitée dans son extension.

Comme
vous le savez certainement, le traitement de la polyarthrite ne peut pas se
limiter à un seul programme thérapeutique valable pour tous. Ce traitement doit
être adapté aux caractéristiques évolutives de chaque cas. Le but de ce
traitement est d’obtenir une rémission, car la guérison totale et définitive ne
peut pas être promise. Une surveillance attentive devrait permettre de prévenir
ou de maîtriser une nouvelle poussée évolutive. Le pronostic fonctionnel est
lui aussi très variable d’un cas à l’autre.

Vous nous posez d’autre part la question du risque
pour votre descendance. Nous vous renvoyons pour cela aux réponses
36, 53, 64, 240, 377, 439 et 441. Vous
voyez que vous n’êtes pas seule à vous poser pareille question. Vous savez
d’autre part que la grossesse s’accompagne habituellement d’une rémission à
partir du troisième mois, mais il peut y avoir un « rebond » après
l’accouchement. Enfin, si votre désir de grossesse se précise, vous devez en
informer votre rhumatologue en raison de l’incompatibilité de certains
médicaments avec l’état de grossesse (voir réponses
235, 273, 287, 194).

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022