Skip to Content
Polyarthrite
Question 456 | GVP
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Question 456

Question: 

Bonjour,
En 2002, je ne savais plus bouger ni m’habiller, je suis allée consulter mon médecin de famille (au début de mon mal; je pensais que je m’étais mal mise pour dormir) et suite aux gonflements de mes doigts, je suis allée chez un rhumatologue . Suite à l’analyse de sang, j’aurais fait la maladie de Lym et je fais maintenant de la PR. J’ai eu de la cortisone et tout de suite après, du ledertreaxte. Il me reste les gros orteils et un doigt de chaque main déformés. Je ne supporte pas bien ce médicament, j’ai perdu de la flexibilité aux poumons, le foie a été intoxiqué deux fois et je viens de subir une néphrectomie pour un carcinome rénal à cellules claires, grade II selon Führman stade pT1bNxMx. Tous les médecins que j’ai dû côtoyer pour mon intervention, me disent que le médicament que je prends n’est peut-être pas étranger au cancer. Pourriez-vous me dire ce que je pourrais faire étant donné que le Ledertrexate empêche mes cellules de se renouveler ?
D’avance, je vous en remercie

Réponse: 

La maladie de Lyme, provoquée par un parasite ( Borrelia ) et transmise par une piqûre de tique, peut provoquer une mono- ou oligo-arthrite (visant surtout le genou). Rarement, cette arthrite, habituellement aiguë, peut évoluer pendant plusieurs mois, mais sans passer à la chronicité et sans imiter les localisations périphériques et symétriques de la polyarthrite rhumatoïde. Dans votre cas particulier, il s’agit vraisemblablement d’une coïncidence entre ces deux maladies.

Le Methotrexate (Ledertrexate) est un médicament très efficace, couramment prescrit comme traitement de fond de la polyarthrite. Comme beaucoup de médicaments efficaces, le Methotrexate n’est pas exempt d’effets secondaires. Ceux-ci surviennent particulièrement lors de traitements prolongés et à forte dose. Les plus connus, bien que rares, sont l’altération des fonctions hépatiques et la fibrose pulmonaire. Mais il y a également un risque infectieux du fait que ce médicament diminue les phénomènes de défense immunitaire (le principe de ces traitements de la polyarthrite est précisément de lutter contre l’hyperimmunité). En revanche, nous ne connaissons pas de cas de cancer imputable à ce traitement. Nous n’avons pas trouvé mention d’un tel risque avec le Methotrexate. Bien plus, nous pouvons ajouter que le Methotrexate, qui est également un cytostatique (qui bloque donc la multiplication cellulaire), est utilisé dans certaines formes de leucémie de l’enfant, dans les lymphomes, dans certaines formes de cancer mammaire, dans le sarcome ostéogénique, dans le cancer bronchique et dans certains cancers de vessie. Nous ne pourrions pas comprendre que la même substance puisse être suspectée d’être responsable d’un carcinome rénal alors qu’il est utilisé pour combattre d’autres cancers.

Dans votre cas particulier, le Methotrexate ne peut plus être utilisé du fait des effets secondaires hépatiques et pulmonaires. Il conviendrait à notre avis de réévaluer actuellement l’agressivité de votre maladie, sur le plan clinique, biologique et radiologique avant de construire un nouveau programme thérapeutique (nous n’avons pas les éléments nécessaires à cette évaluation). En consultant les réponses 143, 306, 327 et 370, vous verrez que les rhumatologues disposent actuellement d’une série de traitements de fond.

POLYARTHRITE © 2022