Skip to Content
Polyarthrite
Question 464
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Traitements
Opératoires

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 464

mark2_2.gif

On m’a mise une prothèse totale de cheville il y a 1
an, depuis plusieurs mois maintenant, je souffre toujours. Ma cheville est
gonflée, chaude, je ne peux marcher que 20 minutes à peu près, après une
scintigraphie osseuse, on s’est aperçu que j’avais une inflammation au niveau
de la prothèse, on pensait à une infection, mais je n’ai pas de fièvre,
pourriez-vous me donner un petit avis et me dire si ce que je pense est exact,
c’est à dire que l’arthrodèse n’est pas loin.
Je souffre également du genou, au début on pensait à une algo, mais la
scintigraphie a révélé que non, maintenant on se penche sur une contrainte de
fatigue, car j’ai une fissure au niveau du ménisque interne, qu’en pensez-vous
?

Merci d’avance

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Le
traitement chirurgical des atteintes destructrices de la cheville, dans le
cadre de la polyarthrite rhumatoïde, fait l’objet de controverses, comme vous
le verrez en consultant les réponses
86
, 149 , 151 , 159 et 160 .
La réponse 299
traite plus particulièrement des indications relatives de l’arthrodèse et de la
prothèse de cheville.

Dans
votre cas particulier, je présume que la scintigraphie (demandée en raison des
douleurs persistantes) a démontré une hyperfixation autour de cette
articulation opérée. Ce seul examen ne permet pas des conclure d’emblée à une
infection car le remaniement osseux au voisinage de cette prothèse peut à lui
seul expliquer une certaine hyperfixation. Il faudrait faire appel à d’autres
critères pour confirmer ou exclure une surinfection. Le descellement, qui à ce
niveau est plus fréquent que pour d’autres articulations, survient en général
plus tard. Quoi qu’il en soit, on n’envisage pas dans un si court délai le
remplacement de la prothèse par une arthrodèse.

Vous
nous parlez d’autre part de ce genou (s’agit-il du genou du même côté, auquel
cas, on pourrait envisager une relation entre les deux problèmes). Pour
préciser les termes, je voudrais dire qu’on parle de fracture de fatigue ou de
fracture de contrainte pour désigner un remaniement osseux linéaire, situé en
général sur des os longs (tibia, métatarsiens). Il ne peut pas y avoir de
relation avec la fissure du ménisque interne dont vous parlez. Mais au fait, si
on vous a parlé de fissure de ménisque, c’est qu’on a fait un IRM. Cet examen
aurait pu préciser cette éventuelle fracture de fatigue du genou. Si les deux
problèmes sont au même membre inférieur, ne pourrait-il pas quand même s’agir
d’une algo-dystrophie consécutive à l’intervention ?

La suite nous intéresse…

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022