Skip to Content
Polyarthrite
Question 492
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Traitements
Médicamenteux

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 492

mark2_2.gif

Bonjour, les premières douleurs remontent à la
puberté. Les rhumatologues pendant longtemps n’ont rien détecté. Après le décès
de mon père et le choc émotionnel, les douleurs sont devenues insupportables.
Des essais de traitement de fond à la salazopirine n’ont rien donné pendant 3
ans. J’ai tout arrêté pendant deux ans suite à l’incompréhension du
rhumatologue. L’an dernier un malaise dû à la fatigue m’a fait extrêmement peur
et j’ai décidé de revoir un rhumatologue pour moins souffrir et peut être
dormir et ne pas sombrer dans la dépression. Depuis Avril je suis sous
méthotréxathe. Je ne crains pas les effets secondaires hépathiques ou rénaux
mais je suis très anxieuse des effets secondaires neurologiques. En effet, ma
prise est le dimanche soir et le lundi je suis dans une confusion mentale
impressionnante. je fais énormément d’erreurs là où j’avais pleine possession de
mes moyens. Même mes réflexes physiques sont déficients. Je vous écris cette
question justement un lundi et je sais combien elle peut être confuse; parfois
je suis au volant de ma voiture à un endroit où je ne voulais pas aller sans
savoir comment j’ai pu y arriver.  Y a-t’ il à votre connaissance des
effets secondaires tels que je les décrits ? Je souffre nettement moins mais je
suis très inquiète de ma santé mentale du coup !

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

L’anamnèse
rhumatologique que vous nous apportez nous laisse perplexe. Les douleurs
auraient commencé à l’âge de 12 ans, sont-elles restées tout le temps
présentes ? Toujours est-il qu’elles se sont aggravées avec un choc
émotionnel pour devenir insupportables. Mais nous ne connaissons pas les
manifestations objectives au niveau de ces articulations, ni les constatations
biologiques et/ou radiologiques qui ont conduit à un programme thérapeutique
caractéristique de la polyarthrite rhumatoïde.

Mais
la question que vous nous posez est plutôt d’ordre pharmacologique. Nous ne
connaissons pas la dose hebdomadaire de Methotrexate que vous prenez donc le
dimanche. Aux doses habituellement utilisées dans la polyarthrite (15 à 20 mg
per os en une prise par semaine), on observe assez souvent des effets
secondaires le lendemain, sous la forme essentiellement de céphalées, de
nausées et d’un malaise général.

Ce n’est qu’avec les très hautes doses administrées
par voie intraveineuse en oncologie qu’on a effectivement pu observer une
neurotoxicité aiguë passagère sous forme de confusion mentale. Il est
évidemment très important que vous signaliez cet effet secondaire à votre
médecin.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022