Skip to Content
Polyarthrite
Question 495
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Grossesse Stérilité
Hérédité

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 495

mark2_2.gif

Le Novatrex et l’Enbrel peuvent-ils avoir des effets
sur une grossesse future ? Le bébé peut-il avoir des malformations ou des
séquelles ? Cependant, combien de temps avant le début de la grossesse serait-il
préférable de diminuer les traitements ou éventuellement de les arrêter
totalement ??
Merci d’avance.

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Vous
nous interrogez sur les répercussions possibles de deux traitements
médicamenteux sur le devenir d’une éventuelle grossesse. Bien que ces deux
traitements soient souvent prescrits de façon simultanée, nous envisagerons
séparément les deux problèmes.

Le Methotrexate (Novatrex) est utilisé
depuis de longues années dans diverses indications. Il est connu pour provoquer
des malformations fœtales, si bien que son administration est totalement contre-indiquée
en cas de grossesse. Les femmes en âge de concevoir doivent suivre une
contraception efficace si ce médicament est indiqué. Du fait que ce médicament
est passagèrement « stocké » dans l’organisme, il faut, de l’avis
général, attendre six mois après son interruption avant d’envisager une
grossesse.

L’Etanercept (Enbrel) est un traitement
introduit depuis quelques années seulement. On ne dispose pas d’étude
humaine sur le risque induit par ce médicament sur la grossesse, pour des
raisons éthiques bien compréhensibles. L’étude animale n’a pas pu donner de
résultats convaincants. Toutefois, étant donné les caractéristiques de ce
médicament, tous les spécialistes s’accordent pour dire qu’il est incompatible
avec une grossesse. Dans ce cas, on n’a pas évoqué de délai d’attente après son
interruption, comme c’est le cas pour le Methotrexate.

Vous
remarquerez que dans les deux cas, il n’est pas question de diminution de la
dose, mais bien d’une contre-indication absolue.

Nous ne connaissons pas les caractéristiques de la
maladie qui ont fait évoquer ces traitements. Votre problème n’est pas isolé,
comme vous le constaterez en consultant ce site. Pour résoudre les cas
particuliers, certains CHU ont institué des consultations spéciales réunissant
les compétences en rhumatologie et en gynécologie-obstétrique, à l’instar de la
consultation de Berne :

beratungsstelle.ria@insel.ch

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022