Skip to Content
Polyarthrite
Question 5
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Traitements Opératoires

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION
5

mark2_2.gif

Ma mère âgée de 83 ans vient de recevoir un injection de cortisone dans
un genou très douloureux et qui ne la supporte plus.Elle prend aussi du célébrex
100 mg trois fois par jour, parmi tous ses autres médicaments ( épival,
duralith,restoril,dovonez et ventolin ). Elle prend aussi du tylénol au besoin.
Son médecin lui dit aussi que les produits naturels qui peuvent aider ne sont
pas nocifs. Est-ce que le glucosamine et la  chondroïtine pourraient lui
aider ? Si oui à quel dosage ? Ou y a-t-il d’autres traitements qui devraient
être examinés ? Elle est en chaise roulante depuis trois ans et faisait
quelques pas avec une marchette; maintenant elle n’arrive plus à se tenir
debout et faire le moindre pas est très douloureux, même après l’injection de
cortisone.Je suit une corticotherapie a l’age de 13 ans.
Actuellement je prends un comprime de 4mg par jour sans l’avis d’un medecin
sachant que les corticoides ont de graves effets secondaires ya t’il un autre
traitement?(si je ne prends pas mon comprime j’ai des difficultes motrice
surtout aux articulations des mains.)

 

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Dans votre question, vous ne
parlez que d’un genou douloureux depuis une trentaine d’années et d’une
impotence fonctionnelle depuis trois ans. S’il n’y a pas chez votre mère
d’autre atteinte articulaire, j’en déduis qu’il s’agit d’une maladie
localisée, avec la plus grande vraisemblance d’une arthrose très sévère
ou d’une chondrocalcinose (dépôts de cristaux de pyrophosphate de
calcium conduisant à une fragilisation du cartilage et à une destruction des
surfaces articulaires).
Les radiographies de face et de profil, comparées à celles de l’autre genou,
permettront d’apporter des arguments en faveur de l’un ou de l’autre de
ces diagnostics. L’examen du liquide articulaire apporterait une précision
supplémentaire.
Mais, dans un cas comme dans l’autre, après une si longue évolution et avec
l’impotence douloureuse que vous décrivez, les médicaments dits
protecteurs du
cartilage, et notamment le sulfate de chondroïtine sont
dépassés
.
Suivant le résultat des radiographies, on pourrait, malgré l’âge de 83
ans
, envisager une opération réparatrice par prothèse totale. Il
faudrait pour cela que les conditions suivantes soient réunies :

  1. que l’état général, et notamment l’état cardiovasculaire et
    neurologique, soient bien conservés, autrement dit que l’espérance de vie
    soit encore bonne,
  2. que la musculature des membres inférieurs n’ait pas trop souffert de
    l’immobilisation,
  3. que la densité osseuse, jugée sur les radiographies, soit correcte pour
    l’âge,

  4. enfin et surtout que la patiente ait le courage nécessaire pour
    affronter l’opération et se soumettre à une rééducation post-opératoire.

Dans le cas contraire, on pourrait protéger ce genou par une orthèse,
c’est-à-dire par une sorte d’attelle articulée permettant la flexion mais
évitant les mouvements de latéralité du genou, ce qui réduirait ainsi les
douleurs liées au mouvement en charge.
J’ajoute que les injections intra-articulaires de cortisone peuvent accentuer
des destructions articulaires déjà présentes. Il est préférable de les
espacer au maximum ou même de les éviter, d’autant plus qu’elles ne
paraissent pas être efficaces sur la douleur, d’après votre description.
Je
vous conseillerai plutôt d’avoir recours à des antalgiques purs du type du
paracétamol.

 

Je dois faire une injection de cortisone
demain.

Pas de chirurgie pour le moment.

J’ai déjà reçu des injections de SYNVISK avec peu
de bénéfice il y a 4 ou 5 ans.

J’ai absorbé de la Chondroïtine en
pagaille.!

J’ai 83 ans et pratiquais encore le ski l’année
dernière.

                                                                             
Bon courage

 

Bonjour

J’ai 83 ans et je viens de terminer la
série de trois injections de SYNVISK.

Il est vrai que les deux premières
années de traitement avec  SYNVISK et ARTHRUM n’avaient  apporté qu’un
soulagement relatif.

Par contre cette fois-ci je monte les
escaliers sans douleur…Y-a-t-il eu accumulation.? Je ne sais pas mais
l’amélioration est nette..!

                                   
                                         Salutations

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022