Skip to Content
Polyarthrite
Question 504
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Traitements
Opératoires

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 504

mark2_2.gif

Mon chirurgien me propose une arthrodèse de hanche gauche
j’aimerais savoir si il me sera possible de conduire une voiture automatique
? Devrais-je
avoir une voiture spéciale et un siège spécial ?
merci de votre réponse

Complément

C’est bien d’une arthrodese dont je
parle

j’ai été opéré il ya 6 ans d’une pth, il y a eu des
complications , desinsertion du moyen fessier, reinsertion du muscle fibrosé ,
ma hanche est restée instable et je marche avec une orthese totale de
hanche

mon soucis est que j’ai du mal à supporter cet
appareillage qui est lourd , pas confotable et qui m’empeche de m’habiller come
je l’aimerai

le professeur qui me suit depuis 5 ans me propose
cette arthrodese en dernier recour, j’aimerais savoir comment on vit avec, si je
pourrais conduire etc…

merci de m’en dire un peu plus

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Est-ce
bien exact ? Vous nous parlez d’une
arthrodèse
de hanche gauche.

Vous
ne nous dites pas pour quel diagnostic votre chirurgien vous propose à 45 ans
une arthrodèse de hanche. Il faut savoir que l’arthrodèse de hanche, qui
consiste donc à supprimer définitivement l’articulation, a été largement
pratiquée autrefois sur des séquelles de graves traumatismes ou encore pour des
tuberculoses de la hanche. Elle ne doit pas être pratiquée dans des maladies
qui seraient susceptibles ultérieurement de toucher l’autre hanche.
Heureusement, la prothèse de hanche, c’est-à-dire le remplacement par une
articulation artificielle, est venue résoudre ce problème.

Faute
de renseignements sur l’origine de votre mal, nous ne pouvons pas vous donner
un avis valable. Par expérience (ancienne !) nous savons cependant qu’il
est possible de s’adapter à une arthrodèse de hanche à condition que l’autre
hanche et la colonne lombaire soient en parfait état et que le patient soit
encore jeune. Par comparaison, le résultat fonctionnel est bien meilleur avec
une prothèse…

Il nous intéresserait d’en savoir plus !

Complément

Merci
pour ce complément d’information, qui nous permet de voir un peu plus clair.
Nous partons du principe que vous ne souffrez pas d’une polyarthrite
rhumatoïde, ni d’un autre rhumatisme inflammatoire susceptible d’atteindre
ultérieurement une autre articulation. Nous ne savons toujours pas quel
diagnostic vous a conduit à 39 ans à une prothèse totale de hanche gauche (ce
diagnostic est important dans la discussion de l’indication chirurgicale qui vous
est maintenant proposée). Il est peu probable qu’il s’agisse d’une banale
arthrose à cet âge, peut-être d’une séquelle de luxation congénitale (Granville
n’est pas loin de la Bretagne) ?

Quoi
qu’il en soit, nous sommes en face d’un
échec
de la prothèse totale
, avec vraisemblablement instabilité ou même luxation
par incompétence du moyen fessier. C’est ce qui explique que vous soyez obligée
de porter une orthèse de contention certainement très lourde. Nous comprenons
parfaitement votre désir de trouver une solution moins lourde. Il nous est
impossible de vous donner un avis valable sans connaître de façon précise la
fonction des articulations voisines (hanche contro-latérale, genoux et surtout
colonne dorso-lombaire) et aussi de la musculature de la région lombo-fessière
et des membres inférieurs.

Sur
le plan purement théorique, il faut vous expliquer qu’une telle arthrodèse de
hanche se fait habituellement en position de légère flexion. Il en résulte que,
dans la
position debout, la colonne
lombaire doit compenser cela par une lordose (cambrure) lombaire. Dans la
position assise au contraire, c’est la
région lombaire qui compensera la flexion de hanche manquante par une cyphose
(voussure). Il sera nécessaire de s’asseoir sur des sièges hauts et plutôt en avant
qu’au fond du siège. Il est vraisemblable qu’il faudra également envisager une
surélévation du siège des toilettes. Lors de la
marche, le genou correspondant et la colonne lombaire (lordose et
cyphose à chaque pas) seront plus fortement sollicités. Pour ce qui est de la
conduite de la voiture, elle sera
possible moyennant probablement des adaptations du siège. Nous répétons qu’il
s’agit là de considérations purement théoriques, qui ne s’appliquent peut-être
qu’imparfaitement à votre cas particulier.

Permettez-nous peut-être un conseil final. Sans mettre
en doute les compétences de votre chirurgien, je vous proposerai de consulter
un spécialiste en médecine de rééducation pour évaluer de façon précise vos
compétences articulaires et musculaires avant de passer à une intervention qui
se solde définitivement par une suppression d’une articulation majeure.
Peut-être pourriez-vous être accessible à une intervention de reconstruction et
de stabilisation de cette hanche, sans en supprimer la fonction ?

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022