Skip to Content
Polyarthrite
Question 507
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Diagnostic

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 507

mark2_2.gif

Depuis 2000, il y a suspicion de PR, par un
médecin, mais aucun élément sanguin ou radiographique.
Aujourd’hui, après un changement de région, à nouveau suspicion de PR, mais toujours
rien au niveau sanguin, , les anticorps anti nucléaires sont à 80, la VS est en augmentation mais
seulement un à la limite supérieure. Waler rose négatif
J’ai cependant des douleurs avec déformations  au niveau de doigts de la
main et des pieds, ainsi que les poignets (douleurs sans déformations)
les douleurs sont différentes de celles de la fibromyalgie dont je souffre, et
se calment plus avec du froid.
Puis-je considérer que le diagnostic posé peut être réel…?
Merci de votre réponse.

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Dans
votre bref message, vous évoquez un diagnostic de
fibromyalgie, dont on ne sait pas de quand il date, mais que vous
semblez avoir accepté, puis d’une suspicion de
polyarthrite rhumatoïde émise en 2000 et en 2006.

Nous
ne connaissons pas les symptômes que vous présentiez lors de ce diagnostic de
fibromyalgie, ni ceux qui ont fait évoquer le diagnostic de PR en 2000. Vous
nous dites seulement que vous présentez actuellement des douleurs et des
déformations au niveau des doigts de la main (ou des deux mains ?), ainsi
que des douleurs sans déformation des deux pieds, sans plus de précision.

La fibromyalgie est une tendomyalgie généralisée, avec des douleurs
diffuses et symétriques accompagnées de points douloureux
  caractéristiques à l’insertion de certains
muscles (voir réponses
 34, 265, 328 et 354).

La polyarthrite rhumatoïde pour sa part est caractérisée, après un certain
temps d’évolution,
  par des arthrites
périphériques, atteignant les petites articulations, de façon assez symétrique,
Ces arthrites peuvent être mises en évidence par un examen spécialisé de
l’ensemble des articulations (tuméfactions à caractère élastique,
épaississement de la synoviale, présence d’épanchement articulaire, légère
coloration, augmentation discrète de la température cutanée etc…) Le diagnostic
est souvent difficile à affirmer dans la phase initiale. Il se base sur des
listes de critères, qui réunissent des constatations cliniques, des altérations
structurelles démontrées par imagerie et des arguments tirés des examens de
laboratoire. Le test de Waaler-Rose est déjà ancien. Pour le diagnostic
précoce, il est supplanté actuellement par la recherche des anticorps anti-CCP.
La preuve radiologique est tardive, Elle peut être précédée par la mise
évidence de lésions débutantes à l’aide de l’IRM ou de l’ultrasonographie.

Il faut dire que dans la phase initiale (des mois ou
des années) on peut hésiter entre les diagnostics de fibromyalgie (sans lésions
articulaires démontrables) et de polyarthrite rhumatoïde (avec démonstration de
synovites et d’érosions osseuses). Dans votre cas, on peut se demander si les
symptômes (que nous ne connaissons pas) qui ont fait évoquer le diagnostic de
fibromyalgie n’étaient pas les symptômes initiaux d’une PR. A notre avis, la
présence actuelle d’une atteinte douloureuse des quatre extrémités doit nous
pousser à compléter les examens de recherche des preuves de la PR, dans le sens que nous avons
exposé ci-dessus. La suite nous intéresse…

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022