Skip to Content
Polyarthrite
Question 52
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Diagnostic

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION
52

mark2_2.gif

Mon père est soigné pour de la polyarthrite depuis 1991, par l’Institut
Calot de Berck.
Or il est de nouveau en court séjour là-bas, et après de nouvelles
recherches, le docteur lui déclare qu’il est nullement atteint de cette
maladie. Il s’agirait d’une autre… moins grave. On lui a parlé d’un problème
lié au fer et on lui a fait signer une décharge!! Je ne sais pas pourquoi
d’ailleurs, auriez-vous une idée de la soi-disante nouvelle maladie?
Merci!

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Les médecins de Berk ont
vraisemblablement évoqué pour votre père la possibilité d’une hémochromatose.
Il s’agit d’une maladie chronique caractérisée par un excès de
fer
dans l’organisme : ce fer entraîne une hyperpigmentation de la
peau et peut se déposer dans les organes internes. De plus, dans 20 % des cas
environ ces patients présentent des manifestations articulaires, sous formes
d’altération dégénératives ou de poussées inflammatoires
polyarticulaires
qui peuvent ressembler à une polyarthrite rhumatoïde,
bien que les déformations articulaires ne soient pas identiques. Au niveau des
mains par exemple, on observe dans le cas de l’hémochromatose un épaississement
ferme et modérément douloureux de toutes les articulations des deuxièmes et
troisièmes doigts, de la base jusqu’à l’extrémité (alors que dans la
polyarthrite, il s’agit de tuméfactions plus élastiques, respectant
l’articulation terminale) ; de plus, on n’observe pas dans l’hémochromatose
de déviation en coup de vent des doigts comme c’est le cas dans la
polyarthrite.

Cette hémochromatose touche
essentiellement les hommes (alors que la polyarthrite est largement plus
fréquente chez la femme), et cela seulement à partir de 40 à 60 ans.
La confusion avec la polyarthrite est rendue possible parce que la vitesse de sédimentation
peut être accélérée dans les poussées inflammatoires de l’arthropathie de
l’hémochromatose. On sait d’autre part qu’avec l’âge le facteur
rhumatoïde (test au latex) peut être présent en dehors même de la
polyarthrite.

Comment faire le « diagnostic
différentiel » entre ces deux situations ?

  • tout d’abord en recherchant les autres manifestations éventuelles de
    l’hémochromatose (hyperpigmentation de la peau, augmentation de volume du
    foie, diabète, autres troubles des glandes endocrines)
  • dosage du fer dans le sang et de sa capacité de fixation
  • examen radiologique des articulations les plus touchées : on
    observe dans le cas de l’hémochromatose des images de chondrocalcinose,
    c’est-à-dire de fins dépôts de pyrophosphate de calcium à la surface des
    cartilages, réalisant comme une doublure de la surface articulaire (ces images
    sont particulièrement caractéristiques au niveau des mains et des genoux) voir
    figures.

  • Enfin, en cas de poussée d’une grosse articulation avec épanchement,
    on pourra rechercher dans le liquide articulaire la présence de ces cristaux
    de pyrophosphate de calcium au microscope à contraste de phase.

Comme vous le voyez, il
s’agit de deux maladies différentes, qui relèvent de traitements différents.
La précision du diagnostic est indispensable. J’ajoute que l’hémochromatose
n’a pas au point de vue articulaire la même évolution destructrice que la
polyarthrite. Le pronostic dépendra plutôt de la participation des autres
organes, en particulier foie et pancréas.

A
part cela, pourquoi a-t-on fait signer à votre père une décharge ?

 Votre
témoignage

Ce n’est peut-être pas une « décharge » que l’on a
fait signer à votre père, mais plutôt un « consentement » (obligation légale) pour
analyse génétique !

Amicalement

Gonzague LOEILLOT

loeillot.gonzague@wanadoo.fr

 

J’invite les lecteurs de cet article
à visiter le site de la Fédération
Française des Associations de Malades de l’Hémochromatose
http://www.ffamh.hemochromatose.org/spip
Plus
de trois cent page à propos de cette maladie, maladie souvent méconnue et
dont le diagnostic est malheureusement fait trop tardivement
contact@ffamh;hemochromatose.org

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022