Skip to Content
Polyarthrite
Question 521 | GVP
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Question 521

Question: 

Bonjour, je me permets de vous écrire pour tenter de trouver un peu de réconfort car je suis un peu désemparée depuis quelques jours. Enceinte pour la deuxième fois, actuellement à 15 semaines de grossesse, j’ai depuis quelques jours de fortes douleurs articulaires dans l’épaule et les genoux, deux des zones qui sont atteintes par une polyarthrite déclarée alors que j’étais enfant. Ces douleurs sont très empoisonnantes et j’hésite à prendre du dafalgan codéiné. Lors de ma précédente grossesse, il m’est arrivé de prendre un comprimé de temps en temps avec l’aval de ma rhumatologue, mais j’ai déjà pris un comprimé il y a trois jours, et je ne sais pas réellement quelle est la posologie tolérée pour une femme enceinte. Je ne suis pas en mesure de contacter ma rhumatologue car j’ai déménagé et réside actuellement à l’étranger. Je souhaiterais savoir si la codéine est réellement fortement contre indiquée en cas de grossesse, et, dans le cas contraire, quelle serait la dose maximale que je pourrais prendre pour mettre un terme à ces douleurs.
Je vous remercie infiniment pour votre aide et vous félicite pour l’existence de ce site très compétent.

Réponse: 

Nous avons pris connaissance de votre problème. Il nous paraît difficile de voir une relation entre les douleurs articulaires (une épaule et les deux genoux) apparues à 15 semaines de grossesse et celles d’une polyarthrite ( ? ) de la petite enfance. Il serait surprenant que de telles douleurs ne surviennent que lors de vos deux grossesses alors que précisément les polyarthrites démontrent plutôt une accalmie pendant la grossesse.

Quoi qu’il en soit, votre question est de savoir si le Dafalgan codéiné (Co-Dafalgan) peut être pris pendant la grossesse. Pour le Paracétamol seul, nous pouvons vous dire que les études de reproduction sous ce médicament chez l’animal n’ont pas démontré de risque fœtal, mais on ne dispose pas d’étude comparée chez la femme enceinte. Le risque est actuellement jugé minime. Par contre, pour la codéine, un faible potentiel tératogène et/ou embryotoxique n’est pas exclu. Il serait donc recommandable de vous abstenir et de prendre à doses modérées du Dafalgan seul, si l’intensité des douleurs le justifie. Il faut dire qu’il s’agit là d’un traitement symptomatique de la douleur, mais qui n’a pas d’influence sur sa cause.

POLYARTHRITE © 2022