Skip to Content
Polyarthrite
Question 529
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Autres Traitements

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 529

mark2_2.gif

Bonjour, je lis avec beaucoup
d’attention votre article car je souffre d’une oligo arthrite aux genoux. Mon
rhumatologue vient de m’envoyer voir un autre médecin à l’hôpital qui me
propose la synoviorthèse. J’ai 34 ans et je ne sais pas quoi penser de cette
alternative qui est prévue pour début d’année prochaine. Cependant, je ne
supporte plus les crises répétées et le fait de ne plus pouvoir faire de sport
(sans être une grande sportive, vélo avec les enfants……°
Je vous serai très reconnaissante de me donner des infos
Merci

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Les
très brefs renseignements que vous nous donnez sont insuffisants pour nous
former une opinion sur le diagnostic de votre affection. Vous nous dites que
vous soufrez d’une oligo-arthrite, ce qui veut dire « arthrite touchant
moins de cinq articulations », mais qui ne préjuge pas du diagnostic
étiologique. Apparemment, seuls les deux genoux sont touchés. Si cette atteinte
a un caractère inflammatoire, si elle s’accompagne d’épanchement et
d’épaississement synovial, il conviendrait de préciser l’origine de cette
affection. Toutes les démarches visant à préciser le diagnostic ont-elles été
faites (examen clinique détaillé de l’ensemble des articulations, examens
d’imagerie, tests biologiques de l’inflammation, recherche du facteur
rhumatoïde et des anti-CCP, examen du liquide synovial ponctionné au niveau des
genoux etc…) ?

Nous ignorons si un 
traitement général a été tenté, et quel en a été le résultat. Dans notre
réponse
 286, vous avez pu lire les principes de la
synoviorthèse à l’acide osmique : il ne s’agit pas d’un traitement
étiologique d’une forme particulière d’arthrite, mais bien d’une tentative de
limiter une production excessive de liquide synovial. Une telle méthode ne
s’applique qu’après échec d’un traitement général bien conduit du rhumatisme
inflammatoire diagnostiqué (le plus souvent une arthrite rhumatoïde).

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022