Skip to Content
Polyarthrite
Question 538
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Traitements
Médicamenteux

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 538

mark2_2.gif

Ma mère âgée de 68 est atteinte d’une polyarthrite rhumatoïde
depuis 1995. Elle est depuis sous Plaquenil (1 comprimé par jour) depuis 2 ans.
Elle a eu une entorse à la cheville. Dernièrement sa cheville lui fait très
mal. Le matin en se levant elle n’arrive pas à poser son pied par terre, il faut
au moins 2-3 heures pour le faire. On a fait des radios, son médecin traitant a
diagnostiqué une polyarthrite rhumatoïde à la cheville. Le médecin lui a prescrit
des analyses à faire et nous a aussi dit qu’elle sera traitée par le
Méthotrexate 10 mg injection par semaine. Elle est toujours sous Plaquenil.
Croyez-vous qu’elle doit augmenter les doses de Plaquenil ou suivre le nouveau
traitement ? Quelles sont les précautions à prendre ? Merci

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Nous
partons du principe que
ce diagnostic de
polyarthrite rhumatoïde est assuré
, bien que vous ne nous indiquiez pas les
éléments cliniques, radiologiques ou biologiques qui ont permis d’arriver à
cette conclusion.

Dans
cette maladie, il n’est pas rare qu’un élément traumatique banal, comme une
entorse puisse déclencher (ou révéler) une poussée inflammatoire de
l’articulation concernée. Une radiographie de l’articulation en cause permet
soit de révéler une lésion franchement traumatique soit une altération typique
de la maladie (synovite ou érosion).

En
ce qui concerne le traitement de base, il faut reconnaître que le Plaquenil ne
suffit souvent pas à maîtriser à long terme une polyarthrite (il n’est pas
recommandé d’augmenter la dose journalière). C’est la raison pour laquelle,
après évaluation par un rhumatologue de la
situation globale du système articulaire
et après exclusion d’une autre maladie
, on propose comme traitement de base
le méthotrexate.

Avant
le début de ce traitement,
il est
impératif de contrôler la formule sanguine
(et en particulier les
leucocytes et thrombocytes), la
sérologie
pour l’hépatite
, la fonction rénale, la radiographie pulmonaire et en cas de doute la fonction pulmonaire. Sont considérés comme contre-indications à ce
traitement : une maladie hépatique, une anomalie hématologique importante,
une hépatite.

Le
méthotrexate peut être administré en comprimés par la bouche ou en injection. La
dose initiale est de 7,5 à 10 mg une fois par semaine. La dose d’entretien sera
de 5 à 15 mg par semaine. Ce traitement nécessite
une surveillance précise, d’une part parce qu’il existe des
variations individuelles dans l’absorption et la disponibilité de la substance
dans l’organisme, et d’autre part en raison des effets secondaires possibles.
Les paramètres sanguins devront être contrôlés de façon très rapprochée tout au
moins au début du traitement. La prise d’autres médicaments doit être annoncée
à votre médecin en raison de la possibilité d’une interaction médicamenteuse.
Dans nos pays, nous devons aussi déconseiller la consommation d’alcool.

Vous nous avez demandé quelles étaient les précautions
à prendre. Nous vous avons répondu, mais ces précautions ne doivent pas vous
inquiéter. Nous répétons souvent que
le
méthotrexate est le mieux toléré des médicaments de fond efficaces.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022