Skip to Content
Polyarthrite
Question 542
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Diagnostic

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 542

mark2_2.gif

J’ai commencé par avoir en septembre 2004 des douleurs au
niveau des cervicales (surtout la droite) puis au niveau du bras droit puis la
main droite (douleurs au niveau des articulations et « coups d’aiguilles
au bout des doigts »).
Je suis tombée peu de temps après enceinte et j’ai eu de violentes douleurs
identiques pendant ma grossesse (m’empêchant même parfois de trouver le
sommeil). Après la naissance de ma fille, j’avais toujours le même genre de
douleurs épisodiques au niveau des articulations, moins violentes et ne m’empêchant
pas de dormir.
En juin 2005, je me suis décidée à en parler à mon médecin qui m’a fait faire
un électromiogramme révélateur d’une souffrance au niveau des cervicales et un
scanner montrant une arthrose légère au niveau des cervicales. Il me fait aussi
rechercher la Vs
et la CRP et tout
est normal.
En octobre 2006, mêmes douleurs avec en  plus des douleurs aux genoux, au
pied droit (violente et très courte douleur pour poser le pied au sol le matin),
dans la fesse droite, au niveau de l’articulation de la mâchoire droite et au
niveau externe de la cuisse. Je passe alors des radios des mains et des genoux.
Rien à signaler pour les genoux alors que l’on note une arthrose très légère au
niveau des mains.
Mon médecin m’a prescrit cette semaine une nouvelle prise de sang dont voici
les résultats:Urée:normal,calcium:normal,PCR:normal,créatinine:normal,clairance:101;réaction
de Waaler-rose:négative;test au latex:négatif et enfin HLAB27: positif.
Je suis très inquiète par le dernier résultat. Mes parents ont tous les deux
des douleurs articulaires (rhumatismes déformants au niveau des doigts) mais n’ont
jamais fait de tests.
Pourriez-vous m’éclairer et me donner votre avis par rapport à ma description?
Merci par avance pour votre réponse.

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Vous
éclairer…Nous aimerions pouvoir le
faire, mais nous ne voyons pas vos articulations, et
votre description ne nous permet pas d’évoquer un diagnostic.

En
effet, vous décrivez des douleurs, qui au début concernent le membre supérieur
droit, puis le côté droit, puis s’étendent peut-être aussi à l’autre côté. Dans
cette description, il n’est pas fait mention de tuméfactions, de déformations
ou de phénomènes inflammatoires (rougeurs, chaleurs). Une fois, vous parlez de
coups d’aiguille au bout des doigts, du côté droit. Si ces picotements étaient
limités aux trois premiers doigts (et à la moitié du quatrième), on aurait pu
penser à des
acroparesthésies en
rapport avec une souffrance du nerf médian au niveau du canal carpien, surtout
si vous êtes droitière. Pour le reste,
votre
description n’est
évocatrice ni
d’une polyarthrite débutante
(d’autant plus que dans ce cas la
symptomatologie douloureuse s’atténue ou s’efface dans les six derniers mois
d’une grossesse),
ni d’une
pelvi-spondylite rhumatismale
(ou spondylarthrite
ankylosante
). D’ailleurs, les deux examens sanguins n’apportent pas
d’arguments en faveur d’une maladie articulaire inflammatoire.

électromyogramme ne permet pas de
révéler une souffrance au niveau des vertèbres cervicales. Il peut tout au plus
montrer des troubles de la conduction nerveuse à la périphérie, ce qui fait
évoquer une souffrance à l’émergence de ces nerfs (à moins qu’il ne s’agisse
d’une souffrance au niveau du poignet, comme nous l’avons évoqué plus haut).

Les
radiographies, et les techniques
d’imagerie plus récentes, peuvent montrer de petites irrégularités, qu’il ne
faut pas surinterpréter en les taxant d’arthrose, même légère, à 34 ans. Quant
à vos parents, ils présentent vraisemblablement le tableau si fréquent de
l’arthrose d’Heberden (nodosités de consistance osseuse ou désaxations,
prédominant au niveau des articulations interphalangiennes terminales).

Mais
venons-en aux derniers
examens sanguins.
Un seul résultat vous inquiète, c’est ce fameux HLA-B27. C’est en 1973 qu’a été
décrite pour la première fois la forte association entre cet antigène et la
spondylarthrite ankylosante (et non pas avec la polyarthrite). Certes, lorsque
l’anamnèse, la clinique et les examens radiologiques évoquent ce diagnostic de
spondylarthrite, ce test vient en apporter la confirmation. Mais on s’est
rapidement rendu compte que ce test sanguin n’avait pas de valeur
discriminatoire pour rechercher le diagnostic de spondylarthrite dans la
population. En effet, l’antigène HLA-B27 est présent chez 8% des individus, en
Europe. Et la prévalence de la spondylarthrite n’est que de 0,5 à 2,0 pour
mille, suivant les statistiques !

Nous comprenons votre souci. Vous voulez savoir
l’origine de ces douleurs. En fait,
nous
ne croyons pas que les examens « para-cliniques »,
c’est-à-dire
l’electro-myogramme, la radiologie ou les examens sanguins
puissent « faire » le diagnostic. Ce rôle revient à
l’examen rhumatologique spécialisé, plus précisément à l’appréciation objective
des différentes articulations, de leur amplitude de mouvement, des douleurs
provoquées par la palpation ou la mobilisation, à l’appréciation également des
insertions tendineuses voisines de ces articulations, insertions souvent
douloureuses à la palpation et à la mise en tension de la musculature.
Nous ne pouvons pas remplacer le
rhumatologue qui vous examine et vous
soigne.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022