Skip to Content
Polyarthrite
Question 564 | GVP
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Question 564

Question: 

J’ai commencé à avoir des douleurs aux niveaux des mains et des pieds. Cela revenait de temps en temps mais ces derniers temps la douleur est de plus en plus forte, suite aux gonflement des doigts de pieds, du talon et des mains. Le docteur appelle ça les doigts en saucisse. J’ai les doigts tellement gonflés qu’ils dévient. Après plusieurs examens, il en déduit une spondylarthrite ankylosante. J’ai comme traitement juste du medrol à prendre. Celà soulage quelques heures et puis la douleur revient. Qu’en est-il de cette maladie? Y a-t-il un traitement autre que le medrol ? Celà peut-il guérir avec le temps ? Cette maladie s’attaque-t-elle à d’autres articulations que les pieds et les mains ? J’ai demandé à mon docteur mais avoue ne rien comprendre avec son charabia de médecine. Il emploie des termes de médecine. Je ne vous cache pas que je souffre et il m’est impossible par moment de marcher ou bien de me servir des doigts. Un grand merci pour votre aide

Réponse: 

Il est très difficile pour nous d’émettre un diagnostic sur la base de la description que vous nous donnez. Si nous vous avons  bien compris, votre maladie débute en 2002, soit à l’âge de 36 ans. Vous parlez au début surtout de douleurs symétriques, aux pieds et aux mains. Ultérieurement (depuis quand ?) vous décrivez d’importants gonflements des doigts et des orteils, sans nous préciser si tous sont touchés ou seulement certains d’entre eux. A cela s’ajoute une participation du talon (probablement une participation du tendon d’Achille, donc en arrière du talon, ou de l’aponévrose plantaire, c’est-à-dire sous le talon). En passant, vous nous parlez aussi de déviation des doigts.

Le terme de doigt en saucisse correspond dans le jargon rhumatologique à une atteinte des trois articulations d’un même doigt, mais qui ne va toucher qu’un petit nombre de doigts : ce tableau est très évocateur d’un rhumatisme psoriasique, c’est-à-dire d’un rhumatisme inflammatoire lié à un psoriasis cutané. Dans ce même rhumatisme psoriasique, on peut aussi observer une inflammation du calcaneum (donc du talon) et une participation des articulations vertébrales et sacro-iliaques analogue à ce qu’on voit dans la spondylarthrite ankylosante. Si votre médecin a conclu à une spondylarthrite ankylosante, c’est vraisemblablement parce qu’il avait des arguments radiologiques (sacro-iliaques et talons) en faveur d’un tel diagnostic.

Si tous les longs doigts des deux mains sont concernés (début et prédominance sur les axes II et III) ainsi que tous les orteils (début et prédominance sur les derniers), alors c’est en premier lieu le diagnostic de polyarthrite rhumatoïde qui doit être avancé.

La situation vous paraît complexe. Mais un diagnostic précis peut être posé sur la base d’un examen clinique spécialisé, de l’étude attentive du dossier radiologique (spécialement mains, pieds et sacro-iliaques) et aussi des examens biologiques.

Sur le plan thérapeutique, nous devons préciser que le Medrol, dérivé de la cortisone, n’est qu’un traitement suspensif de l’inflammation et qu’il ne peut pas être considéré comme un traitement de fond de la maladie. Au vu de votre âge et de l’aggravation de l’atteinte fonctionnelle que vous rapportez, nous estimons qu’une réévaluation de votre problème par un spécialiste en rhumatologie est pleinement justifiée. Cette réévaluation conduirait alors à un programme thérapeutique.

La suite nous intéresse…

Theme: 

POLYARTHRITE © 2022