Skip to Content
Polyarthrite
Question 597
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Mode de début

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 

 QUESTION 597

mark2_2.gif

Bonjour
dans la PR les déformations,
notamment des mains, sont-elle provoquées par les épanchements de synovie?
J’en suis atteint aux mains et aux chevilles, et j’aimerais savoir si cela va
partir ou non et quelles sont les solutions à ce problème. Merci

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

La
membrane synoviale est une membrane très fine qui tapisse la cavité
articulaire
  (synoviale articulaire) mais
aussi la gaîne qui facilite le glissement des tendons (synoviale
tendineuse). Il se trouve que la polyarthrite rhumatoïde va faire ses premières
manifestations sous la forme d’une inflammation (-ite) au niveau de cette
membrane, au niveau de l’articulation (synovite
articulaire) et au niveau de la synoviale tendineuse (ténosynovite). L’épanchement de
synovie, qui consiste en une augmentation visible et palpable de la quantité du
liquide synovial, est bien connu dans les traumatismes articulaires. Dans le
cas de la polyarthrite, cette augmentation du volume liquidien n’est pas
obligatoire, mais l’épaississement de la synoviale à lui seul peut donner à la
palpation une consistance molle-élastique
parfois difficile à distinguer d’un épanchement purement liquidien.

Vous
pourrez trouver plus de détails sur les synovites en consultant la réponse
  461,
et sur les ténosynovites en consultant les réponses
  41, 189,
234, 352, 461, 498.

Les
déformations et désaxations ne sont pas obligatoires et sont plus tardives. Elles
ne dépendent pas directement de la quantité anormale de liquide synovial, mais
plutôt de l’atteinte des diverses structures articulaires, qui font que
l’articulation ne respecte plus le standard anatomique. La distension de la
capsule et des nombreux ligaments qui la protègent va modifier l’image initiale
de l’articulation ( ce qu’on peut considérer comme une déformation ) et
permettre une désaxation, c’est-à-dire une modification des axes, qui est
dictée par l’anatomie de chaque articulation. C’est ainsi que, à la main, le
pouce peut se déformer en Z, que les longs doigts peuvent subir une inclinaison
cubitale, que certains doigts peuvent présenter une déformation en boutonnière,
etc…Au pied par contre, les premiers orteils se déforment en valgus ( vers
l’extérieur ) tandis que le cinquième se rapproche au contraire de la ligne
médiane. Vous trouverez des renseignements complémentaires dans les
réponses
  73 et 234.

Il est bien évident que nous avons essayé de décrire les déformations classiques de la polyarthrite livrée à elle-même, sans
traitement
. Le but du traitement est précisément d’éviter l’installation de
ces déformations, en luttant contre le processus immunologique qui est à la
base de cette détérioration. Sous l’effet de ce traitement, on observe une
régression, voire un effacement des synovites, Mais il est important d’agir
avant les désaxations, qui nécessitent souvent le recours à des corrections
chirurgicales.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022