Skip to Content
Polyarthrite
Question 611
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Diagnostic

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 617

mark2_2.gif

J’ai des
douleurs de type polyarthralgique depuis 2001,
des discopathies cervicales dorsales et lombaires avec débordements discales
irradiant dans les fesses de type sciatalgie et dans les bras jusqu’à
l’auricularire ; talalgie avec épine cacaceenne, hallux valgus et déviation mcp
des 1er et 2ème rayons avec synovites ; gonflement des parties molles des
doigts.
un état anxio-dépressif, aphtes et pb oculaires avec perte de cils style sécheresse;
une asthenie avec sommeil non récupérateur.
Antigène hldr4
j’ai aussi des raideurs dans le dos et au niveau des pieds soulagées en partie
par les anti-inflammatoires.
Céphalées, bouffées de chaleur… m’accompagnent tous les jours. Je ne suis toujours pas diagnostiquée car mon bilan sanguin est négatif. L’IRM
des sacro-iliaques restant dans les limites de la normale.
j’aimerais savoir ce que vous en pensez,
dois-je faire des examens complémentaires ?
merci de votre réponse

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Les réponses  405, 560, 615, entre autres,témoignent des
difficultés du diagnostic précoce de la polyarthrite et de la difficulté, pour
les patients, de supporter cette période d’incertitude. Dans votre cas
particulier
, cette période d’incertitude
est anormalement
longue (six ans).

En relisant votre message, nous relevons tout d’abord
qu’une série de constatations et de symptômes que vous indiquez
ne font pas partie du tableau clinique de
la polyarthrite 
:

  • discopathies
    cervicales et lombaires
  • brachialgies,
    sciatalgies, pygialgies (douleurs des fesses)
  • talalgies
  • hallux
    valgus
  • céphalées,
    bouffées de chaleur

D’autres symptômes (aphtes, sécheresse buccale ?,
troubles oculaires de type sécheresse oculaire)
pourraient être évocateurs d’un syndrome de Sjögren (Voir réponses 108, 182, 193, 260), dont l’association
avec une polyarthrite est assez fréquente.

Enfin, nous retenons la notion de déviation (cubitale) des
articulations métacarpo-phalangiennes II et III
(plutôt que I et II comme
vous l’indiquez) associée à des synovites (constatées médicalement et à quel
niveau ?). Vous nous parlez de tuméfaction des parties molles des
doigts 
: cette constatation est
significative pour autant qu’elle soit
centrée
sur les articulations métacarpo-phalangiennes et interphalangiennes
proximales. Enfin, vous ne nous parlez
pas de limitation fonctionnelle de ces articulations et vous ne nous donnez pas
d’indication sur l’horaire particulier de ces douleurs des doigts.

Pour obtenir la confirmation d’un diagnostic de
polyarthrite rhumatoïde, on fait appel aux tests de laboratoire suivants :

  • tests
    de l’inflammation (vitesse de sédimentation, CR-Protéine)
  • tests
    « spécifiques », à savoir recherche du facteur rhumatoïde, anti-CCP.

Sur le plan radiologique, la radiographie standard peut à
elle seule apporter une confirmation. A défaut, on fait appel à un examen IRM
ou à l’ultrasonographie.

Comme nos ne connaissons pas les résultats de ces
examens, nous ne pouvons pas prendre position.

Enfin, si les symptômes évocateurs du Sjögren se
confirment, il serait judicieux de rechercher la preuve d’une diminution de la
sécrétion lacrymale.

La suite nous intéresse…

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022