Skip to Content
Polyarthrite
Question 630
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Diagnostic

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 630

mark2_2.gif

Voilà, depuis le début de l’année 2006, je souffre de
douleurs dans le dos partant des cervicales aux lombaires. Mon médecin traitant
m’a alors fait passer des radios, scanners et IRM qui ont montré une
discopathie protrusive et une discopathie avec débordement. Il m’a également
indiqué que je faisais une inflammation des tendons, ligaments et muscles. Pour
tout cela, je suis actuellement un traitement de MIOREL et ZALDIAR (dans la
journée) et PANOS et TOPALGIC (pour le soir).
Depuis pas mal d’années, j’ai fait tendinites sur tendinites (pied, épaule,
talon d’Achille, moyen fessier…), j’ai eu une déchirure du tendon rotulien
également.
Depuis septembre 2007, j’ai fait une inflammation du genou gauche avec une
tendinite.
Le rhumatologue m’a fait passer une batterie de radios ainsi que des analyses.
Il m’a déclaré que j’étais en début de polyarthrite et m’a donné comme
traitement (en complément de ce que j’ai déjà), du METHOTREXATE, SPECIAFOLDINE,
APRANAX et MOPRAL, ainsi que des séances de kiné à faire (à raison de 2 à 3 par
semaine) du dos et des deux genoux.
Il souhaite me faire une infiltration soit en bas du dos, soit au genou gauche
(infiltration que je ne souhaite pas faire pour en connaître les effets et pour
en avoir déjà pratiqué 3 en 2002 sans succès).
Je suis également en ALD pour les affections respiratoires (asthme,
pneumopathie, bronchite…) et prend le traitement suivant : XYZALL, SINGULAIR,
SERETIDE DISKUS et NASONEX, ainsi que VENTOLINE (lorsque cela est nécessaire).
Ma question est la suivante :
Je sais que le METHOTREXATE est un traitement très lourd ; pourriez-vous me
dire ce que je risque et si ce traitement m’apportera vraiment quelque chose.
De plus, mon rhumatologue me demande à chaque visite comment vont mes mains
!  Sauriez-vous me dire pourquoi ?
Merci d’avance pour la réponse que vous voudrez bien m’apporter.

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Vous avez donc 34 ans et vous nous dites que vous faites
depuis des années « tendinites sur tendinites ». A-t-on pu envisager
une cause : efforts particuliers, mouvements répétés, sport ?

Sur la base de l’ensemble des renseignements que vous
nous donnez, nous sommes surpris qu’on puisse envisager un
début de polyarthrite. Certes, le diagnostic est toujours difficile
dans les phases initiales. Mais, dans votre cas particulier, vous nous parlez
seulement d’une
inflammation du genou
gauche avec tendinite
. Y avait-il alors un épaississement de la synoviale (synovite)
ou un épanchement qui aurait pu être ponctionné et examiné ?
L’inflammation des ligaments, tendons et muscles ne fait pas partie du tableau
clinique de la polyarthrite. Et surtout, vous ne nous apportez pas
d’arguments biologiques (vitesse de
sédimentation, CRP, facteur rhumatoïde, anti-CCP),
  ni
d’arguments radiologiques
(érosions, pincements etc.).

Votre médecin a certainement d’autres arguments, que nous
ne connaissons pas, pour envisager ce diagnostic et prescrire un traitement
spécifique.

Le Methotrexate est le plus efficace et le moins lourd
des traitements de fond, celui que l’on choisit en première intention, lorsque
le diagnostic est confirmé sur un nombre suffisant de critères. Une
surveillance clinique et des contrôles de laboratoire sont bien entendu
nécessaires.

Si votre médecin s’intéresse, lors de chaque visite, à
vos mains, c’est très vraisemblablement parce qu’il recherche à cet endroit (le
premier concerné par cette maladie) des arguments supplémentaires de
confirmation du diagnostic.

 

Merci de m’avoir répondu aussi rapidement.

Pour ce qui concerne les tendinites, elles apparaissent sans effort
particulier et je ne fais pas de sport en particulier, juste un peu de natation
pour entretenir la forme et c’est surtout là que je me sens le mieux pour
bouger.

Elles se sont produites un mois après mon accouchement (qui a été très
difficile) et cela a perduré depuis ce temps-là, soit depuis 2002 jusqu’à ce
jour, ainsi que des problèmes d’affections respiratoires telles que
double-pneumopathies, angines, bronchites, pneumopathie… ayant entraîné (je
pense) une énorme fatigue physique.

Lorsque j’ai commencé à avoir très très mal au dos en février 2006, mon
médecin traitant m’a dit que je faisais très certainement une fibromyalgie
(diagnostic posé en mars 2007) et m’a également dit que je dépassais le seuil
normal de tolérance à la douleur (y a-t-il réellement un seuil normal de
tolérance ?)

Je suis réveillée à multiples reprises toutes les nuits à cause des
douleurs et je dois à chaque fois changer de position.

A l’heure actuelle, j’ai toujours très mal au dos.

Il se peut que j’omette certaines choses, mais il est vrai qu’il m’est
arrivé tellement de problèmes de santé depuis mon accouchement, que je ne me
rappelle pas toujours de tout.

Lorsque j’ai eu mon problème au genou depuis septembre 2007, j’ai
effectivement eu droit à une ponction du liquide qui était en grande quantité
dans le genou avec des résultats montrant une VS et une CRP élevée, confirmés
par les résultats sanguins.

Mon rhumatologue a fait mention d’un rhumatisme psoriasique avec
tendinite (je tiens à préciser que je n’ai aucune apparition de plaque sur le
corps, mais mon père a un psoriasis, et 3 de mes sœurs également, ainsi qu’une
nièce).

J’ai refait des analyses complémentaires sur plein de chose (bilan
sanguin, analyse d’urine pour HLM (si je ne me trompe pas) et pour d’autres
choses dont je ne me rappelle plus) dont je ne me rappelle plus les termes qui
ont montré que la VS et la CRP restaient élevées quant à l’anti-CCP, j’avoue
que je ne sais pas.

Les nombreuses radios que j’ai faites (radios des mains, des pieds, du
bassin, des genoux), montrent différents pincements et certaines érosions à
différents endroits.

Je ressens depuis maintenant environ une semaine des douleurs dans les
mains, moins importantes dans la main droite (principalement l’index), et
surtout dans la main gauche (niveau poignet intérieur et doigts ; pouce et
index).

Est-ce que ces informations vous permettent de pouvoir mieux me répondre
à ma précédente question et si tel est le cas, merci encore de prendre le temps
de me répondre.

 

Dans notre première réponse (630) nous disions que, sur
la base de l’ensemble des
renseignements
que vous nous donniez, nous étions surpris qu’on puisse envisager le
diagnostic de polyarthrite. Mais voilà
que vous nous apportez dans ce second message une série d’arguments
nouveaux :

  1. Les douleurs débutent un mois après votre accouchement,
    en 2002 déjà.
  2. Vous confirmez qu’il y a
    eu un
    épanchement important de
    ce genou gauche en
      septembre 2007.
    Le liquide ponctionné a été examiné (s’agissait-il d’un épanchement
    inflammatoire ?)
  3. L’élévation
    de la VS et de la CRP

    confirment qu’il s’agit d’un rhumatisme inflammatoire, mais nous ne
    connaissons pas le résultat de la recherche du facteur rhumatoïde et des
    anti-CCP.
  4. Les radiographies montrent différentes érosions  (elles sont
    surtout typiques au niveau des mains) et pincements articulaires.

Comme c’est souvent le cas, il y a eu au début une longue
période d’incertitude. Le diagnostic de fibrosite a été envisagé en l’absence
d’arguments suffisants pour la polyarthrite rhumatoïde. Mais actuellement, les
arguments sont suffisants pour affirmer le diagnostic de polyarthrite rhumatoïde
érosive et surtout pour commencer un traitement de fond (Méthotrexate) sous
surveillance médicale et biologique. Le résultat sera apprécié sur la douleur,
les
  signes inflammatoires objectifs, et
les examens sanguins (VS et CRP).

 

Bonjour
J’ai 35 ans et cela fait un mois que je suis
traitée pour une nevralgie inter costale. Donc ça fait un mois que j’enchaîne
avec di antalvic et miorel ou di antalvic et be profened mais j’ai fait un
rejet!!! la douleur persiste dans le bras l’épaule sous le sein gauche et
maintenant c’est la nuque et les 2 poignets. J’ai un déficit en protéines et un
papa qui n’est plus mais qui a eu la polyarthrite rhumatoïde évolutive. Je vais
prendre rendez-vous avec son docteur car j’ai bien peur qu’on passe justement à côté de
la pr. Aujourd’hui de la fièvre et mal de tête….je suis fatiguée d’être
fatiguée. Mon docteur ne veut pas me faire de radios me disant toujours les
méfaits de celles-ci mais j’ai 3 enfants et j’ai envie de retrouver un peu mon
sourire et qu’on me soigne pour quelque chose de réel. Si je n’ai rien tant mieux et si
j’ai la pr j’ai un excellent exemple de mon père qui malgré 22 opérations à
toujours réussi à vivre avec….

Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022