Skip to Content
Polyarthrite
Question 637
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Diagnostic

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 637

mark2_2.gif

Bonjour.
Je me permets de vous écrire parce que je ne sais plus vers qui me tourner.
Je
suis fleuriste de métier depuis 20ans. Cela fait 10 ans à peu près que j’ ai des
tendinites du poignet droit notamment mais jamais en arrêt pour maladie. Depuis
juillet 06 ma vie est devenue un enfer.  Mon médecin m’a arrêtée pour une
tendinite du poignet droit, je ne pouvais plus rien tenir, tout tombait des mains.
Puis douleurs au coude droit, radio, épicondylite calcifiante .En août 06 j’ ai
été convoqué médecin du travail  qui ma mis en maladie pro depuis août 06.
Ensuite s’enchaine douleurs à l’épaule droite, 1ère scintigraphie
algo, ensuite depuis décembre 06 douleurs au coude gauche radio
épicondylite calcifiante gauche puis douleurs épaule gauche 2ème scintigraphie 
pas d’algo épicondylite associé à un conflit mécanique avec une nette
participation de l’apophyse coracoîde   .traitement j’ai déjà vu 3
chirurgiens aucun ne veut opérer, kiné depuis 1an, attelle, onde de choc,
infiltration, anti inflammatoire, anti douleur et j’en passe, c’ est simple
le médecin ne sait + quoi faire !!!!!  J’ai passé irm épaule droite
« arthropathie dégénérative  de l’acromion claviculaire  » et
depuis quelque temps douleurs dans les mains.

Voilà mon
histoire et je ne sais + quoi faire. Le médecin conseil veut consolider le
dossier et mon médecin ne veut pas que je reprenne le travail,
puisque dès que j’utilise mes bras, j’ai mal et dans les mains. Par ailleurs, j’ai
fait prise de sang le latex et waler rose sont négatifs ainsi que le hlab27 et
pourtant ma vs est en constante augmentation, mes plaquettes restent élevées.»emg
effectué en 2006 et sa conclusion « existence d’un signe de tinel à la
percussion du poignet droit, je pense que la patiente présente un syndrome du
canal carpien mais minime « .

Voilà mon
histoire et cela fait 16 mois et aucune vraie amélioration, que faire est-ce que
je ne pourrais pas à la longue développer une polyarthrite ?????

Merci de prendre le temps de me lire.

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Nous avons relu avec attention votre message.

Tout d’abord nous dirons que la question 19, à laquelle vous vous référez ne correspond pas à votre cas (homme jeune, de race noire, vivant
en Russie etc) et que la réponse 19 ne peut donc pas vous aider.

Votre maladie personnelle débute donc par une première
étiquette de « 
tendinites du
poignet droit 
». S’agit-il de douleurs isolées, centrées sur ce
poignet, ou a-t-on constaté une tuméfaction objective des tendons extenseurs ou
fléchisseurs de ce poignet, ou encore a-t-on pu mettre en évidence une
limitation de l’extension-flexion de cette articulation ?

Ensuite, on parle d’épicondylite
calcifiante
. Il s’agit-là d’une « étiquette » à base
radiologique. La douleur isolée de l’épicondyle est une chose très fréquente,
la calcification (hydroxy-apatite ou pyrophosphate de calcium) l’est un peu
moins.

Le troisième épisode concerne l’épaule droite  la scintigraphie
conclut à une
algo-dystrophie.
  aussi, il s’agit d’une étiquette
d’imagerie. Mais, cliniquement, n’y avait-il pas une limitation fonctionnelle
et peut être une tuméfaction palpable (une arthrite dans le cadre d’un
rhumatisme inflammatoire fait aussi une déminéralisation osseuse, comme l’algo-dystrophie) ?

Ensuite, voici des douleurs de l’épaule gauche (sans algo), du
coude gauche
(avec la même étiquette d’épicondylite calcifiante), puis on
revient à
l’épaule droite, où cette
fois l’IRM retient une
arthropathie
dégénérative de l’acromio-claviculaire
(au fait, nous ne connaissons pas
votre âge, est-il assez avancé pour confirmer un tel diagnostic ??).

Et finalement, vous nous citez discrètement, depuis
quelque temps,
des douleurs des mains (où, quand, avec raideur
matinale ?)

Vous nous demandez notre avis. Loin de nous d’intention de critiquer les médecins qui vous ont suivi ! Les quelques
lignes qui précèdent n’ont d’autre but que de souligner la
difficulté de poser le diagnostic d’une arthropathie d’origine
inflammatoire. Nous sommes obligés de vous dire que les
« étiquettes » de tendinites, d’épicondylites, de syndrome du canal
carpien (minime), d’arthropathie dégénérative de l’acromio-claviculaire (droite),
de nette participation de la coracoïde (gauche ?)
n’expliquent pas que  votre
vie
soit « devenue un
enfer »,
pas plus qu’elles n’expliquent que votre vitesse de sédimentation soit « en
constante augmentation ».

Comme vous, nous
sommes obligés d’envisager la possibilité d’une polyarthrite rhumatoïde
, mais il nous manque beaucoup
d’arguments pour confirmer un tel diagnostic. Alors, que faire ?

  • Reprendre
    l’anamnèse

    (horaire douloureux, localisation précise et autres caractéristiques de
    cette douleur)
  • Reprendre
    un status rhumatologique détaillé
    (recherche de limitations
    fonctionnelles, chaleur locale, tuméfactions, épaississements palpables de
    la synoviale, ténosynovites etc.)
  • Compléter
    les examens biologiques 
    : C-Réactive Protéine en plus de la VS en plus du
    Waaler-Rose, rechercher le facteur rhumatoïde par des méthodes plus récentes,
    et surtout les anticorps anti-CCP, nettement plus spécifiques de ce diagnostic.
  • Revoir
    le dossier radiologique

    pour essayer de mettre en évidence les stigmates de cette maladie. Si
    nécessaire, chercher cette confirmation dans un IRM des mains (images
    kystiques et érosions, spécialement dans les os du carpe).

Sur ce site, de nombreuses questions se rapportent à ces
difficultés de diagnostic
(voir réponses 10, 14, 20, 37, 96, 153, 164, 289, 307, 403).

Votre cas nous intéresse, donnez-nous de vos nouvelles.

bonjour je vous remercie de m’ avoir répondu .Cela m’a donné du moral
!!!!!!

je vous réponds à la question que vous m’ avez posée, j’ ai 37 ans, en
janvier j’ aurai 38 ans !!!!!!!!

et les termes que j’ ai utilisés dans mon précédent courrier sont ceux des
conclusions des différents examens .Le médecin conseil  veut consolider le dossier, il dit que mon état ne s’
améliore pas mais ne s’aggrave pas !!!! donc il ne veut plus payer !!!!! et moi la
dedans je deviens quoi ? mon médecin dit que je suis dans une impasse
administrative !!!! cela ne m’ aide pas beaucoup, elle ne veut pas que je
reprenne le travail !!!!! ok mais que faire !!!! le médecin conseil risque de me
convoquer à tout moment !!!! elle m’ a dit que l’ invalidité 2 cat je ne l’ obtiendrai pas !!!
peut-être
mais alors qu ‘elle fasse la demande pour la 1 cat puisqu’ il faut que j’ aie
encore un peu de temps devant moi pour me retaper !!!!!!!!

je lui ai demandé de prendre contact avec le médecin de travail  !!!! là
aussi il m’ a fallu supplier et encore je n’ ai toujours pas de réponse. On va dire qu ‘une bonne partie des examens c’ est moi qui les ai demandés
!!!!!!!

en essayant de comprendre sur le net puisque personne ne me parle
!!!!!!!!!

le 4 décembre j’ ai rendez vous dans un service de rhumathologie du PR
KUNTZ  à Strasbourg puisque c’ est de là que je viens !!!

et là c’ est encore moi qui ait demandé une ordonnance !!!!!

je me dit que si cela était de simple tendinite pourquoi après 16 mois
d’arrêt de travail ne suis-je pas guérie??????? 

voilà je vous tiendrai au courant, au passage le latex et waler rose sont
négatifs le hlab27 aussi et ma vs est de

20/09/06  1h =13 et 2h=32

24/11/06   1h=12

27/02/07    1h=24 et 2h=54 plaquette  413000

16/03/07     1h=14    plaquettes  454000

30/10/07    1h=26 et 2h=56   plaquette   396000  taux globulaire moyen en
hb 30mmcg

protéine réactive c  négatif

voilà si vous pouvez m’ en dire + ou si tout vous semble  normal  encore
merci de me lire

 

Nous prenons connaissance de votre second message, qui
illustre votre
état de révolte  (ne serait-ce que par le nombre
de !!!!!) et votre
situation
d’incomprise
(« personne ne me parle »)

Vous nous permettrez de ne pas prendre position dans le
conflit entre le médecin- traitant, le médecin du travail et le
médecin-conseil, car, dans notre pays, nous ne connaissons pas (encore) ce
genre de difficultés.

Ce que nous voulions exprimer, dans notre première
réponse, c’est que
la priorité doit
revenir au diagnostic
de précision, puis au programme thérapeutique qui en découle. Il n’est pas bon de
discuter d’invalidité 1 cat ou 2 cat avant cela ! C’est la raison pour
laquelle,
sans connaître les détails de
votre histoire clinique
et surtout sans
connaître « de visu » le status
 
détaillé
de l’ensemble de votre « appareil locomoteur », nous avons essayé dans ce texte de
définir en quelque sorte la
« procédure »
qui devrait permettre d’avancer. Même avec les résultats chiffrés que vous
venez de vous transmettre, il manque encore beaucoup d’arguments avant de
conclure.

Une longue expérience de la
rhumatologie nous autorise à vous dire que
la
révolte ne
mène à rien de
constructif
. Le mieux serait de faire « table
rase »
et d’accorder votre confiance
aux médecins du Service du Professeur Kuntz, dont nous connaissons
personnellement les compétences. Courage.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022