Skip to Content
Polyarthrite
Question 647 | GVP
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Question 647

Question: 

Bonjour, j’ai 37 ans, depuis 1998 je souffre des mains, poignets, coudes, épaules ! Après radios, on voit périarthrite calcifiante des épaules. Je viens d’être opérée d’une acromioplastie droite en juin 2007 et à gauche en novembre2007; devant des douleurs persistantes je vois un rhumatologue qui me diagnostique un rhumatisme à hydrohyapatite; je ne connaissais pas malgré mon métier ! Je me retrouve dans le tableau de cette pathologie !!! Mais j’aimerais savoir si cela peut donner des douleurs du dos avec sensation de brûlures dans le dos (surtout après être restée quelques temps dans la même position ou après un petit effort genre faire le ménage !), des fourmillements dans les mains à n’importe quel moment de la journée et de la nuit biensûr (elles sont souvent difficiles !!) Merci de me répondre, je suis dans l’attente, je me pose tellement de questions!

Réponse: 

Les réponses  90, 95, 220, 426 et 539  pourront vous apporter des renseignements concernant les arthropathies microcristallines et plus particulièrement sur le rhumatisme à hydroxyapatite.

Dans ce groupe des arthropathies microcristallines, on distingue :

  • la goutte (perturbation du métabolisme des purines)
  • l’arthropathie pyrophosphatique (chondrocalcinose articulaire)
  • le rhumatisme à hydroxyapatite (rhumatisme apatitique, maladie des calcifications tendineuses)

Le diagnostic différentiel peut être difficile dans certains cas, car l’image radiologique n’est pas toujours déterminante. Le diagnostic de certitude nécessite la mise en évidence du cristal responsable (examen de liquide synovial ou biopsie).

Dans votre cas particulier, nous ne savons pas sur quel élément se base ce diagnostic (localisation de la calcification, résultat de l’imagerie ?).

Le plus souvent, ces dépôts de microcristaux sont favorisés par des dégénérescences tissulaires, notamment au niveau des tendons. Pour répondre à votre question précise, nous préciserons  que ces dépôts cristallins d’apatite concernent surtout la périphérie, alors que les cristaux de pyrophosphates sont susceptibles de se localiser aussi dans les structures rachidiennes.

Il faut signaler que les calcifications apatitiques sont plus fréquentes chez les diabétiques et les insuffisants rénaux, ainsi que chez les sujets atteints de CREST-Syndrome (une forme de connectivite).

Les fourmillements des mains (surtout si ils sont localisés aux trois premiers doigts et à la moitié du quatrième) évoquent la possibilité d’un syndrome du canal carpien, qui pourrait être provoqué par des dépôts de cristaux.

Theme: 

POLYARTHRITE © 2022