Skip to Content
Polyarthrite
Question 659 | GVP
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Question 659

Question: 

Bonsoir, j’ai passé par les traitements suivants : les anti-inflammatoires depuis l’âge de 18ans avec des corticoïdes à une dose élevée comme traitement de RAA 3 fois de rechute, puis j’ai resste avec les anti-inflammatoires en 2001, j’ai trouvé le latex waleros positif, j’ai commencé les sels d’or, j’ai fait une allergie en 2003, j’ai commencé 7,5 mg de cortoncyl+mobic 15mg + 1g de doliprane, pas de résultat. En 2006, c’est le Methotrexate 15mg+7,5mr de cortoncyl+mobic 15mg +doliprane. Après 8 mois de traitement, la douleur est toujours là, mon professeur rhumatologue m’a dit : en va passer au mabthera. Je me fait beaucoup de soucis pour les complications que je ne connais pas. J’ai peur pour mes 3 enfants. J’ai 45 ans, je pèse 89 kg avec une hauteur de 1,65m, je prends vite du poids et quand je pars dans une ville avec un climat sec, la douleur diminue de 70 pour 100, tandis qu’à la ville où je vis où le climat est humide, une ville côtière, la douleur se multiplie. Merci pour votre attention.

Réponse: 

L’histoire (elle s’étale sur 20 ans) de votre maladie ne correspond plus au diagnostic de rhumatisme articulaire aigu (RAA), mais bien au diagnostic de polyarthrite chronique évolutive, ou polyarthrite rhumatoïde. Lors du début, à l’âge de 18 ans, il était logique d’envisager ce diagnostic de RAA, mais ce n’est que 20 ans plus tard, qu’on met en évidence les tests positifs pour la polyarthrite rhumatoïde (PR).

C’est donc en 2001 que vous commencez la thérapeutique classique de la PR : sels d’or, interrompus pour allergie. Deux ans plus tard, vous commencez le Cortancyl à bonne dose (15mg par jour), puis, dès 2006, le Methotrexate (15 mg par semaine) en association avec le Cortancyl (7,5 mg par jour), mais l’efficacité sur les douleurs n’est toujours pas suffisante.

Il faut dire toutefois que vous ne nous parlez que de l’intensité de ces douleurs sans préciser l’état de vos articulations (tuméfaction, épanchement, déformations éventuelles).

Le programme thérapeutique que vous avez suivi était tout à fait correct. Mais, dans une situation d’échec comme la vôtre, il était logique d’envisager le recours aux traitements « biologiques » qui sont à notre disposition depuis le début des années 2000.

Dans notre pays, nous proposerions à ce stade le recours à la classe de médicaments appelée « anti-TNF alpha » dont il existe plusieurs types :Etanercept = Enbrel, Infliximab = Remicade, Adalimumab = Humira. Les « anti-CD 20 », comme le Rituximab = Mabthera sont gardés en réserve comme traitements de seconde ligne en cas d’échec des précédents.

Mais peut-être que votre spécialiste vous a proposé directement cette solution parce qu’il en avait une expérience personnelle ou parce qu’il savait que ce médicament était à disposition au Maroc. L’essentiel est que votre médecin connaisse ce médicament et ses effets secondaires possibles.

Pour vous, il vous faut reconnaître que la maladie n’a jusqu’à maintenant pas été maîtrisée et qu’un médicament dit biologique peut vous offrir la chance de stopper le processus inflammatoire qui attaque vos articulations.

En ce qui concerne l’influence du climat humide sur vos douleurs, nous pouvons dire que c’est une observation courante dans cette maladie.

Complément

Merci pour votre réponse,
Je veux savoir est-ce qu’après le traitement de mabthera je peux travailler à la maison, faire le ménage du sport ? J’ai un surpoids. Je pèse 89kg avec une taille de 1,65m. J’ai plein de cellulite. Je me sens très  très fatiguée. Je suis très énervée. Je ne dors pas bien la nuit, je me réveille vers 5h du matin à cause de la douleur. Je m’excuse pour ce bavardage mais j’ai besoin de quelqu’un qui m’entende. J’ai des soucis pour mes enfants, je n’ai pas d’aide à la maison pour le ménage. Quelles sont les complications de la dose 7,5mg de cortancyl que je prends depuis 2003. Merci beaucoup de votre attention.

Réponse

Votre première question nous met dans l’embarras. Vous nous demandez de prévoir le résultat d’un traitement futur, alors que nous en savons beaucoup moins que votre médecin sur votre état actuel (état général, atteintes articulaires et possibilités fonctionnelles). Mais une chose est certaine : dans le cas de la polyarthrite, l’efficacité des traitements biologiques en général, et du Mabthera en particulier, est supérieure à celle des traitements « classiques », comme le Methotrexate associé au Cortancyl.

Vous nous demandez d’autre part quels sont les effets secondaires de votre traitement actuel et en particulier du Cortancyl. Vous savez que le Cortancyl est un dérivé de la cortisone. Même à la dose de 7,5 mg par jour, le Cortancyl, pris sur une longue période  (bientôt cinq ans ), peut expliquer une certaine nervosité, et surtout une prise de poids. Un effet secondaire qui est moins apparent, c’est la diminution de la charge en Calcium des os. Votre médecin a certainement tenu compte de ce risque. Enfin, ce traitement de Cortancyl peut diminuer la résistance aux infections (comme d’ailleurs les traitements dits biologiques).

Complément 2

Bonsoir,
J’ai fait la deuxième cure de mabthera le 18 2 2008 cette semaine j’ai senti l’amélioration, les douleurs ont diminué, je me sens encore fatiguée, je suis sous 5 mg de cortencyl et 6 comprimés de méthotrexate. Ma question est-ce que je peux travailler à la maison le ménage et tout, le sport , et est-ce que je peux faire un régime dur pour maigrir. Je pense  que la douleur que j’ai encore sur le dos et les genoux vient de mon poids. Et si vous pouvez m’indiquer la bonne alimentation qu’il me faut avec mon âge et mon traitement.
merci beaucoup de votre attention

Réponse

Il est très satisfaisant que vos douleurs se soient améliorées déjà après la deuxième cure de Mabthera, et que vous ayez pu baisser la dose de cortisone.

Vous êtes maintenant préoccupée par votre poids. Mais il est peut-être trop tôt pour envisager « un régime dur pour maigrir », qui risque d’accentuer votre sensation de fatigue. Pour le moment, je pense qu’il faudrait surtout envisager de diminuer l’apport en graisses et d’une façon générale l’apport en calories. Réduisez également l’apport en hydrates de carbone (sucre, pain et farineux) et cela de façon progressive.

Pour ce qui est de l’activité physique, n’en faites pas trop quand même, attendez pour la reprise du sport, contentez-vous de la marche…

Complément 3

Bonjour,
Vous connaisser bien l’histoire de ma maladie, le nouveau maintenant c’est que j’ai déjà fait 2 cures de mabthera la première en septembre 2008 et la deuxième en octobre 2010 et maintenant c’est la période de la troisième, j’ai peur de la faire  j’ai pas diminué ni la dose de cortancyl ni de methotrexate ni anti – inflammatoire, vraiment je suis très stressée, mon médecin m’a dit pas de sport, pas de massage amincsissant toujours à cette période d’hiver, trop de douleurs, merci de votre attention, je me sens à l’aise de votre réponse.
Merci 

Réponse

Si votre médecin vous a proposé une troisième cure de Mabthera, c’est certainement parce que les constatations objectives faites sur vos articulations et   les résultats de laboratoire justifiaient une telle décision. Pour notre part, nous ne possédons pas ces renseignements et nous ne pouvons donc pas vous donner un avis.

Complément 4

Bonsoir merci pour votre réponse; mais à votre avis combien de cure faut’il pour un malade de pr avec le Methotrexate et le cortancyl ? et est-ce que je ne peux pas diminuer la dose, car j’ai cru, qu’en prenant le Mabthera j’allais arrêter ces derniers et aussi les anti- inflammatoires. Mais malheureusement , rien n’a diminué, est-ce à cause du climat ou du stress ? je ne sais pas. Merci pour tout .

Réponse

C’est à votre médecin spécialiste de décider, au vu de son examen clinique et des résultats de laboratoire, quel doit être le programme de traitement :

  • Le Cortancyl n’est pas un traitement de fond de cette maladie. C’est un médicament suspensif de toutes les inflammations. Son effet cesse peu après l’interruption de la prise de ce médicament.
  • Le Méthotrexate est un traitement de fond de la maladie, Il est donc poursuivi pendant de très longues périodes.
  • Le Mabthera est prescrit  lorsque les résultats  du Méthotrexate sont insuffisants. Lorsque ce Mabthera donne le résultat attendu, on peut habitullement diminuer, mais pas interrompre, les autres médicaments de  base.

Complément 5

Bonjour, je veux vous parlez de mes nouvelles, j’ai fait mon bilan hier je suis très très choquée par le résultat, j’ai une glycémie de 1,68 et une crp de 28, 50, triglyceride de 1,63cholesterole total 1,91g/1 a votre avis quelle procédure je doit suivre puisque vous savez toute mon histoire merci de votre attention

Réponse

Nous prenons connaissance de votre nouveau message. Mais vous ne nous parlez pas de votre polyarthrite ni de l’état de vos articulations. Il nous est donc bien difficile d’évaluer votre situation.

Vous êtes très très choquée par vos résultats de laboratoire :

Le taux de la glycémie (1,68 g/L) est certes légèrement élevé (limite supérieure de la normale : 1,10 g/L). Il s’agit de savoir si cette prise de sang a bien été faite à jeun. Si c’était le cas, on peut vous  demander si vous avez encore un traitement de Cortancyl ou d’un autre dérivé de cortisone. Dans le cas contraire, cette élévation oblige à rechercher un diabète, en association avec votre excès pondéral.

Le taux des triglycérides (1,63 mmol/L) est encore dans les limites normales  (jusqu’à 1,7 mmol/L). Il en est de même pour le cholestérol total à 1,91 g/L (normale 1,55 à 2,40 g/L).

La crp est un test de l’inflammation, comme la vitesse de sédimentation. Avec une crp de 28,5, vous êtes nettement au-dessus du taux supérieur de la normale (10). Il serait donc utile de connaître votre vitesse de sédimentation. Si les deux sont élevés, il serait judicieux de refaire une évaluation clinique de votre polyarthrite.

POLYARTHRITE © 2022