Skip to Content
Polyarthrite
Question 678
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Arthrite Chronique
Juvénile

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 678

mark2_2.gif

Bonjour,
ma fille de 2 ans et demi est atteinte d’oligoarthrite. On dit que c’est
idiopathique. Cependant elle a déclaré la maladie à proximité d’une injection de
vaccin. La vaccination peut-elle être mise en cause dans le dérèglement
hormono-immunitaire de l’acj ?

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

L’incidence de l’arthrite juvénile idiopathique en Suisse
est comparable à celle des pays nordiques : elle est évaluée entre 7 et 23
pour 100 000 enfants. Malgré ce chiffre, cette affection représente un
important problème de santé publique.

Le terme d’oligoarthrite signifie que le nombre des
articulations touchées est égal ou inférieur à 5. Dans le cas que vous
indiquez, il s’agit selon toute vraisemblance de
l’oligoarthrite de la petite fille, qui débute entre 2 et 5 ans.
Elle est dite idiopathique, parce qu’on ne peut pas lui attribuer une cause
extérieure précise. Il s’agit en tout cas, sur la base d’une probable
prédisposition génétique, d’une réponse anormale du système immunitaire. Des
agents infectieux peuvent jouer un rôle comme agents déclenchants, mais cette
responsabilité n’est pas facilement démontrable. Il n’y a pas de preuve qu’une
vaccination soit responsable. Dans le cas particulier, nous ne connaissons pas
la durée d’évolution de la maladie, ni la relation temporelle entre la
vaccination incriminée et les premiers symptômes de l’affection.

Nous nous permettons de
signaler que le diagnostic d’oligoarthrite de la petite fille justifie un
contrôle oculaire en raison de la possibilité d’iridocyclite.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022