Skip to Content
Polyarthrite
Question 679
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Diagnostic

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 679

mark2_2.gif

Bonjour,
Ayant un kyste sur le pouce gauche qui a dégénéré l’été 2007, je suis allé voir
mon généraliste, kyste et liquide synovial sur tout le pouce, par la suite mon
majeur gauche enfle (mais n’est pas rouge et chaud) pas de raideur, impossible
de le plier, à ma demande, examens approfondis pour recherche PR. Tout est
normal, même anticcp. Je consulte 2 rhumatologues différents, pour eux pas de
pr (tout ça courant octobre 2007). 4 mois plus tard pouce gauche qui enfle (impression
de liquide en touchant) et un peu douloureux, retour chez rhumatologue,
échographie à faire sur les 2 mains, je suis très inquiète si je devais avoir
une PR, merci de me répondre

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Votre message nous confronte avec les difficultés du diagnostic précoce de la polyarthrite rhumatoïde (Voir sur ce
site les réponses
  405, 560, 615, 617, 620, 630, 633 et 637).

Votre âge est certes compatible avec l’âge habituel de
début de cette maladie. D’après votre description, seule la main gauche est
concernée. Habituellement, on trouve dès le début des signes bilatéraux, avec
une tendance à la symétrie. Dans cette phase de début, il est très fréquent que
les tests sanguins soient négatifs. C’est l’examen clinique, fait par un
spécialiste en rhumatologie, qui est déterminant, s’il peut confirmer
l’existence d’une synovite, d’une ténosynovite et/ou d’un épanchement liquidien
(ce que vous décrivez sous le terme de kyste ou d’impression de liquide en
touchant ?).

Les images radiologiques ne
sont pas précoces, mais l’échographie et l’IRM apportent des arguments
essentiels en démontrant la synovite, la ténosynovite ou même des érosions
osseuses et des kystes osseux. La suite nous intéresse.

 

Bonjour, 
Hier j’ai donc passée mon échographie des mains dans un centre
spécialisé sur Paris, plus exactement avenue Hoche sur Paris 8ème, donc pour le
médecin pas de synovite, ni de  ténosynovite, ni d’érosions osseuses et ni de
kystes osseux.
Comme par hasard, mes doigts ont dégonflés le jour de
l’examen, enfin bref, examen négatif, je ne comprends plus rien…

Dans notre première réponse, nous vous
disions que la localisation à une seule main n’était pas habituelle, même dans
la phase de début d’une polyarthrite. Nous précisions aussi que la négativité des
tests sanguins (tests qui avaient été réalisés sur votre demande) n’était pas
un argument suffisant pour exclure un tel diagnostic.

Au vu de l’examen échographique négatif (c’est à dire
qu’il n’apporte pas de preuve du diagnostic de polyarthrite), vous nous dites
maintenant que vous ne comprenez plus rien… En fait, il faut considérer ce
résultat comme une bonne nouvelle!

Une fois de plus, nous
pensons qu’il faut revenir à la case départ, c’est à dire l’examen minutieux
par un spécialiste en rhumatologie en cas de réapparition de cette
symptomatologie (ce que nous ne vous souhaitons pas).

Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022