Skip to Content
Polyarthrite
Question 683
Uncategorized Julien / septembre 3, 2021

Vers accueil GVP

 

 Groupe

 Activités

 Aide

 Questions

 Autres Sites

 Nos Artistes

 | Autres
thèmes
| Question N°? | Votre Question

 

 

 

 Diagnostic

 Précèdente

 mark2_2.gif
mark2_1.gif

 Suivante

 QUESTION 683

mark2_2.gif

Je suis patiente âgée de 37ans célibataire, depuis 3mois je
me plein de douleurs articulaires fugaces, j’ai pratiqué des bilans sanguins,
reviennent tout à fait normal, à la suite de cela, j’ai fait un bilan immunologique,
saa revient élevé ,2 diagnostics ont étés retenus : celui d’une connectivite et polyarthrite
rhumatoïde. Ensuite, j’ai fait un bilan plus poussé où le seul diagnostic qui a été
retenu est la PR, mise sous Méthotrexate. La question que je me pose est-ce que
je peux avoir une PR avec une VS normale à 7mm la première heure ?

 


Mot exact


Résultats par page

Questions
ordre numérique

green00_back.gif

Précèdente

Suivante

green00_next.gif 

 

 

mark2_1.gif

Vous nous donnez trop peu de renseignements  cliniques pour qu’on puisse orienter votre
diagnostic. Vous nous parlez de
douleurs
articulaires fugaces
, donc de brève durée, mais nous ne savons pas quelles
articulations sont touchées, nous ne savons pas non plus
si c’est toujours la même
articulation ou les mêmes articulations qui sont concernées
.

D’après votre message, ce sont essentiellement les
examens sanguins qui ont conduit aux diagnostics de connectivite et
polyarthrite rhumatoïde, puis de polyarthrite rhumatoïde.

Comme nous l’avons souvent écrit dans ces réponses (Voir Réponses  405, 560, 615, 617, 620, 630,
633 et 637
), le diagnostic de polyarthrite rhumatoïde est, tout au moins
dans la période initiale, un diagnostic difficile. Ce diagnostic ne peut pas se
poser sur un seul résultat de laboratoire. Il doit impérativement se fonder sur
une série d’arguments, tirés de l’anamnèse, de l’examen clinique spécialisé des
articulations (c’est le plus important), des examens radiologiques et au besoin
d’autres examens d’imagerie. Le laboratoire est là pour apporter la
confirmation d’un état inflammatoire (élévation de la vitesse de sédimentation
et de la C-Réactive Protéine ou CRP) et aussi pour éventuellement confirmer
l’origine rhumatoïde de ce processus inflammatoire. La difficulté vient du fait
que la mise en évidence d’un facteur rhumatoïde n’est pas une preuve en soi,
car le test peut être positif en dehors de toute pathologie et d’autre part il
existe des polyarthrites séro-négatives. Si on vous a parlé dans un premier
temps de connectivite (maladie inflammatoire du tissu conjonctif), c’est
vraisemblablement parce que tel ou tel test immunologique s’est révélé douteux.

Pour répondre à votre question précise, je dirai que, effectivement,
on peut avoir une polyarthrite avec une VS normale. Mais dans votre cas, vous ne nous apportez pas d’arguments suffisants pour affirmer un tel
diagnostic
. Les douleurs fugaces ne sont pas à elles seules un argument. La
certitude d’un tel diagnostic est le plus souvent apportée par la démonstration
de la lésion sur les clichés radiologiques ou sur les clichés d’une autre
imagerie. Une nouvelle évaluation est nécessaire, sur la base des critères
officiels de diagnostic.

 Votre
témoignage

 

 

 | Accueil
| Début Page |

 

POLYARTHRITE © 2022